Mbark Boussoufa, réticent à signer une prolongation de contrat à hauteur de 2 millions d'euros bruts par saison (soit 1 million d'euros net) s'est laissé fléchir ces derniers jours par une offre de Terek Grozny, un club tchétchène qui lui propose un salaire de près de 3 millions nets par an, sur une durée de quatre ans.

Le RSCA ne se retrouverait pas les mains vides non plus puisque la tête de sa vedette a été mise à prix pour un montant de plus de 10 millions d'euros, alors que ce chiffre ne serait plus que de 6 millions d'euros l'été prochain, moment où le joueur aborderait sa dernière année de contrat au Parc Asrid.

Malgré l'importance de "Bous", un transfert est manifestement dans l'air. Ce serait là une opération win-win pour le principal intéressé (qui triplerait son salaire) et pour le Sporting, susceptible de corriger le manque à gagner consécutif à son élimination au tour préliminaire de la Ligue des Champions l'été passé.

A choisir, la perte d'un 31ème titre cette année ne serait pas perçu comme une catastrophe par la maison mauve cette année. Car le futur champion devra passer une fois de plus par les qualifications pour obtenir son passe-droit en Ligue des Champions en 2011-12. Un exercice périlleux comme Anderlecht a pu le constater ces trois dernières années face à BATE Borisov, l'Olympique Lyonnais et le Partizan Belgrade. Par contre, en vertu des coefficients européens, le n°1 de la Jupiler Pro League sera assuré de participer d'office au bal des champions européens en 2012. L'argent récolté avec Mbark Boussoufa et les millions espérés grâce aux ventes de Lucas Biglia et Romelu Lukaku devrait justement permettre aux Mauves de rebâtir une équipe compétitive dans quelques mois...

Bruno Govers

Mbark Boussoufa, réticent à signer une prolongation de contrat à hauteur de 2 millions d'euros bruts par saison (soit 1 million d'euros net) s'est laissé fléchir ces derniers jours par une offre de Terek Grozny, un club tchétchène qui lui propose un salaire de près de 3 millions nets par an, sur une durée de quatre ans. Le RSCA ne se retrouverait pas les mains vides non plus puisque la tête de sa vedette a été mise à prix pour un montant de plus de 10 millions d'euros, alors que ce chiffre ne serait plus que de 6 millions d'euros l'été prochain, moment où le joueur aborderait sa dernière année de contrat au Parc Asrid. Malgré l'importance de "Bous", un transfert est manifestement dans l'air. Ce serait là une opération win-win pour le principal intéressé (qui triplerait son salaire) et pour le Sporting, susceptible de corriger le manque à gagner consécutif à son élimination au tour préliminaire de la Ligue des Champions l'été passé. A choisir, la perte d'un 31ème titre cette année ne serait pas perçu comme une catastrophe par la maison mauve cette année. Car le futur champion devra passer une fois de plus par les qualifications pour obtenir son passe-droit en Ligue des Champions en 2011-12. Un exercice périlleux comme Anderlecht a pu le constater ces trois dernières années face à BATE Borisov, l'Olympique Lyonnais et le Partizan Belgrade. Par contre, en vertu des coefficients européens, le n°1 de la Jupiler Pro League sera assuré de participer d'office au bal des champions européens en 2012. L'argent récolté avec Mbark Boussoufa et les millions espérés grâce aux ventes de Lucas Biglia et Romelu Lukaku devrait justement permettre aux Mauves de rebâtir une équipe compétitive dans quelques mois... Bruno Govers