"Oui, il y a de l'intérêt pour Matias Suarez. Des clubs russes veulent mettre le paquet", a déclaré Herman Van Holsbeeck, sur le plateau d'Extra Time. "Nous avons déjà reçu une offre de 12 millions. Mais Mati préfère aller vers un autre championnat, comme l'espagnol. À la fin de la saison, nous allons voir ce qui est la meilleure solution pour toutes les parties."

Concernant Lucas Biglia, le manager mauve a fait savoir qu'il n'était pas opposé à un départ de l'Argentin : "Il est correct qu'il est sur les tablettes de certains clubs italiens (la Fiorentina, notamment). Mais nous n'avons pas fixé de prix de transfert. Cela fait déjà quatre à cinq ans qu'il est à Anderlecht. Il faut sentir quand on doit laisser partir un joueur."

Enfin, Herman Van Holsbeeck a démenti les rumeurs de contacts avec Michel Preud'homme et a renouvelé sa confiance en Ariel Jacobs, tout en lui rappelant son objectif : "C'est faux qu'on a déjà contacté Michel Preud'homme. Le but est de poursuivre avec Ariël Jacobs. S'il doit être champion ? S'il peut compter sur tout son noyau, oui."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Oui, il y a de l'intérêt pour Matias Suarez. Des clubs russes veulent mettre le paquet", a déclaré Herman Van Holsbeeck, sur le plateau d'Extra Time. "Nous avons déjà reçu une offre de 12 millions. Mais Mati préfère aller vers un autre championnat, comme l'espagnol. À la fin de la saison, nous allons voir ce qui est la meilleure solution pour toutes les parties." Concernant Lucas Biglia, le manager mauve a fait savoir qu'il n'était pas opposé à un départ de l'Argentin : "Il est correct qu'il est sur les tablettes de certains clubs italiens (la Fiorentina, notamment). Mais nous n'avons pas fixé de prix de transfert. Cela fait déjà quatre à cinq ans qu'il est à Anderlecht. Il faut sentir quand on doit laisser partir un joueur." Enfin, Herman Van Holsbeeck a démenti les rumeurs de contacts avec Michel Preud'homme et a renouvelé sa confiance en Ariel Jacobs, tout en lui rappelant son objectif : "C'est faux qu'on a déjà contacté Michel Preud'homme. Le but est de poursuivre avec Ariël Jacobs. S'il doit être champion ? S'il peut compter sur tout son noyau, oui."Sportfootmagazine.be, avec Belga