Marcin Wasilewski a joué deux bons matches amicaux avec la Pologne, d'abord contre le Mexique (1-1) puis contre l'Allemagne (2-2) pour l'inauguration du stade de Gdansk construit en vue de l'Euro 2012. Généreux contre les Mexicains, il a oeuvré plus calmement face à l'Allemagne en ne commettant pas une seule erreur.

Pour le public polonais qui s'identifie totalement à ce genre de joueurs, son retour était plus qu'une récompense et tout simplement une évidence.

Son agent, Michel Thiry, a assisté à ses deux matches : "Je ne sais pas s'il a déjà retrouvé son niveau de 2009 quand, à 29 ans, il était au top défensivement, mentalement, dans le trafic aérien offensif. Il est sur le bon chemin. Les Allemands ont hésité à l'attaquer. Ils avaient peur de lui, cela se voyait et cela veut tout dire. Il digère désormais la succession des matches et sera repris pour l'Euro 2012. Les entraîneurs décident mais il me semble que Wasyl ferait un malheur à l'arrière central. A 31 ans, il a le vécu et les atouts pour y rendre de grands services. Et, de plus, il reste concentré de la première à la dernière seconde de jeu."

Wasyl futur arrière central des Mauves ? Bonne idée et il a déjà dépanné à cette place. Le Bison étonnera encore.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

Marcin Wasilewski a joué deux bons matches amicaux avec la Pologne, d'abord contre le Mexique (1-1) puis contre l'Allemagne (2-2) pour l'inauguration du stade de Gdansk construit en vue de l'Euro 2012. Généreux contre les Mexicains, il a oeuvré plus calmement face à l'Allemagne en ne commettant pas une seule erreur. Pour le public polonais qui s'identifie totalement à ce genre de joueurs, son retour était plus qu'une récompense et tout simplement une évidence. Son agent, Michel Thiry, a assisté à ses deux matches : "Je ne sais pas s'il a déjà retrouvé son niveau de 2009 quand, à 29 ans, il était au top défensivement, mentalement, dans le trafic aérien offensif. Il est sur le bon chemin. Les Allemands ont hésité à l'attaquer. Ils avaient peur de lui, cela se voyait et cela veut tout dire. Il digère désormais la succession des matches et sera repris pour l'Euro 2012. Les entraîneurs décident mais il me semble que Wasyl ferait un malheur à l'arrière central. A 31 ans, il a le vécu et les atouts pour y rendre de grands services. Et, de plus, il reste concentré de la première à la dernière seconde de jeu." Wasyl futur arrière central des Mauves ? Bonne idée et il a déjà dépanné à cette place. Le Bison étonnera encore. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine