"Les Play-Offs sont imprévisibles. La saison dernière nous avons pris un point sur six lors des deux premiers matchs et nous avons quand même été champions. Cela montre à quel point c'est toujous passionant. On l'a vu par le passé également lors du match pour le titre entre Genk et le Standard", indique David Steegen. Dimanche soir, les Mauves ont renoué avec le succès en battant Ostende 4-0 alors que Besnik Hasi avait pris la succession de John van den Brom. Après le 4/12 du Standard et la division des points, Anderlecht n'est plus qu'à cinq longueurs des Rouches. Tout est encore possible en principe. "Je sais d'expérience que la première place induit de la pression. Pour le reste il y a peu d'avantages ou d'inconvénients au calendrier. Tous les matchs doivent être joués et aucun ne sera facile. Les Play-Offs I, c' est un championnat splendide et notre ambition est de terminer le plus haut possible. Le 4-0 est une belle performance, mais nous avons encore eu des hauts et des bas dans le jeu. L'entraîneur est donc occupé à réorganiser celui-ci", conclut David Steegen. (Belga)

"Les Play-Offs sont imprévisibles. La saison dernière nous avons pris un point sur six lors des deux premiers matchs et nous avons quand même été champions. Cela montre à quel point c'est toujous passionant. On l'a vu par le passé également lors du match pour le titre entre Genk et le Standard", indique David Steegen. Dimanche soir, les Mauves ont renoué avec le succès en battant Ostende 4-0 alors que Besnik Hasi avait pris la succession de John van den Brom. Après le 4/12 du Standard et la division des points, Anderlecht n'est plus qu'à cinq longueurs des Rouches. Tout est encore possible en principe. "Je sais d'expérience que la première place induit de la pression. Pour le reste il y a peu d'avantages ou d'inconvénients au calendrier. Tous les matchs doivent être joués et aucun ne sera facile. Les Play-Offs I, c' est un championnat splendide et notre ambition est de terminer le plus haut possible. Le 4-0 est une belle performance, mais nous avons encore eu des hauts et des bas dans le jeu. L'entraîneur est donc occupé à réorganiser celui-ci", conclut David Steegen. (Belga)