La soirée du 29 septembre 2011 restera longtemps gravée dans la mémoire des amateurs de football belge. Il y a belle lurette que trois clubs de chez nous n'avaient plus gagné de concert sur la scène européenne. Anderlecht, Bruges et le Standard l'ont fait en Europa League.

Au Lokomotiv Moscou, devant un grand Silvio Proto, les Bruxellois ont joué pour gagner, en exploitant froidement les erreurs russes. Du grand art comme le but de Suarez et celui d'un revenant, Mbokani : 0-2, premier succès des Mauves en Russie.

Belle récompense aussi pour le Club Bruges qui a décroché les trois points à Braga (un très gros morceau) grâce à une puissante tête du grand Donk en fin de match (1-2). Anderlecht a été récompensé pour son organisation et Bruges pour son jusqu'auboutisme.

Après une première mi-temps mièvre contre Copenhague, le Standard a explosé son adversaire en jouant plus haut (3-0 : Seijas, Felipe, Kanu) comme José Riga le demanda au repos.

Ces trois succès font un bien fou à tout le football belge.

Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine

La soirée du 29 septembre 2011 restera longtemps gravée dans la mémoire des amateurs de football belge. Il y a belle lurette que trois clubs de chez nous n'avaient plus gagné de concert sur la scène européenne. Anderlecht, Bruges et le Standard l'ont fait en Europa League. Au Lokomotiv Moscou, devant un grand Silvio Proto, les Bruxellois ont joué pour gagner, en exploitant froidement les erreurs russes. Du grand art comme le but de Suarez et celui d'un revenant, Mbokani : 0-2, premier succès des Mauves en Russie. Belle récompense aussi pour le Club Bruges qui a décroché les trois points à Braga (un très gros morceau) grâce à une puissante tête du grand Donk en fin de match (1-2). Anderlecht a été récompensé pour son organisation et Bruges pour son jusqu'auboutisme. Après une première mi-temps mièvre contre Copenhague, le Standard a explosé son adversaire en jouant plus haut (3-0 : Seijas, Felipe, Kanu) comme José Riga le demanda au repos. Ces trois succès font un bien fou à tout le football belge. Pierre Bilic, Sport/Foot Magazine