Le sacre d'automne est souvent significatif, dans la mesure où l'équipe qui virait en tête en fin d'année avait toujours de grandes chances d'être primée en fin de saison.

Avec l'instauration de la formule des play-offs, c'est moins évident. La preuve : le Sporting avait longtemps détenu la pole-position en 2010 avant de se faire dépasser par le Racing Genk lors du volet final de la compétition.

Avec 3 points d'avance sur La Gantoise ce coup-ci (39 pour 36), avantage qui sera toutefois divisé par deux à l'heure d'aborder les play-offs, les Mauves, donnés favoris à l'aube de la campagne actuelle, sont encore loin du but. Il y a un an, le danger était venu pour eux du Racing Genk et du Standard. Cette fois, indépendamment encore du Club Bruges, les Sportingmen doivent composer avec la concurrence d'un 4ème larron : La Gantoise, qui présente à la fois la meilleure attaque (39 buts contre 36 pour le RSCA) et la 3ème défense la plus intraitable après le Cercle Bruges (16 goals) et Anderlecht (17). Voilà qui promet une suite des opérations captivante !

Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

Le sacre d'automne est souvent significatif, dans la mesure où l'équipe qui virait en tête en fin d'année avait toujours de grandes chances d'être primée en fin de saison. Avec l'instauration de la formule des play-offs, c'est moins évident. La preuve : le Sporting avait longtemps détenu la pole-position en 2010 avant de se faire dépasser par le Racing Genk lors du volet final de la compétition. Avec 3 points d'avance sur La Gantoise ce coup-ci (39 pour 36), avantage qui sera toutefois divisé par deux à l'heure d'aborder les play-offs, les Mauves, donnés favoris à l'aube de la campagne actuelle, sont encore loin du but. Il y a un an, le danger était venu pour eux du Racing Genk et du Standard. Cette fois, indépendamment encore du Club Bruges, les Sportingmen doivent composer avec la concurrence d'un 4ème larron : La Gantoise, qui présente à la fois la meilleure attaque (39 buts contre 36 pour le RSCA) et la 3ème défense la plus intraitable après le Cercle Bruges (16 goals) et Anderlecht (17). Voilà qui promet une suite des opérations captivante ! Bruno Govers, Sport/Foot Magazine