C'est une affiche de Ligue des Champions que nous offre ce soir les seizièmes de finale de l'Europa League. Anderlecht et l'Ajax Amsterdam, ce sont deux palmarès considérables. Réunies, les deux équipes totalisent la bagatelle de 9 coupes européennes, 59 titres nationaux et 27 coupes nationales.

Dernier titre en 2004

Mais les deux clubs sont rentrés dans le rang au niveau européen et doivent se contenter de l'Europa League. Si Anderlecht est toujours dominateur en championnat de Belgique, ce n'est plus le cas pour l'Ajax aux Pays-Bas. Le club amstellodamois n'a plus été champion depuis 2004 devancé tour à tour par le PSV, l'AZ et Twente.

Des départs importants De plus, le club, réputé pour son école de jeune, a perdu durant le mercato deux de ses fers de lance : Urby Emanuelson parti grossir les rangs de l'AC Milan et surtout Luis Suarez transféré à Liverpool pour 26,5 millions d'euros au grand bonheur du défenseur anderlechtois, Ondrej Mazuch. Un adversaire à la portée des Bruxellois qui devront tout de même se méfier du trio offensif El Hamdaoui-De Jong-Sulejmani.

Vive les Pays-Bas

Il faut dire que l'Ajax et les clubs néerlandais réussissent plutôt bien au Sporting. Adversaires dans cette même Europa League l'an passé, les deux équipes avaient partagé l'enjeu (1-1) à Anderlecht et les Mauves s'étaient imposés (1-3) à Amsterdam dans ce qui restera un match de référence pour Anderlecht. Et jamais un club néerlandais n'a battu le RSCA en coupe d'Europe. En dix rencontres, les Mauves l'ont emporté huit fois et ont concédé deux fois le match nul. Des statistiques de bien bon augure.

Une équipe sans surprise

Sur le terrain, Ariel Jacobs (qui a punaisé un poster de l'Ajax dans le vestiaire des joueurs) devrait présenter une équipe sans surprise. Devant Proto, Wasilewski, Juhasz, Mazuch et Lecjaks devront museler les attaquants ajacides. L'entrejeu sera vraisemblablement composé de Kanu, Biglia et Gillet tandis que Boussoufa, Suarez et Lukaku seront chargés d'alimenter le marquoir.

Du beau monde

De nombreux scouts seront présents ce soir. On retrouvera dans les gradins des émissaires de Manchester United, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Dortmund, Hambourg, Bordeaux et bien d'autres encore. Une bonne occasion de se mettre en évidence pour les joueurs désirant changer d'air en fin de saison.

Jules Monnier (stg)

C'est une affiche de Ligue des Champions que nous offre ce soir les seizièmes de finale de l'Europa League. Anderlecht et l'Ajax Amsterdam, ce sont deux palmarès considérables. Réunies, les deux équipes totalisent la bagatelle de 9 coupes européennes, 59 titres nationaux et 27 coupes nationales. Dernier titre en 2004 Mais les deux clubs sont rentrés dans le rang au niveau européen et doivent se contenter de l'Europa League. Si Anderlecht est toujours dominateur en championnat de Belgique, ce n'est plus le cas pour l'Ajax aux Pays-Bas. Le club amstellodamois n'a plus été champion depuis 2004 devancé tour à tour par le PSV, l'AZ et Twente. Des départs importants De plus, le club, réputé pour son école de jeune, a perdu durant le mercato deux de ses fers de lance : Urby Emanuelson parti grossir les rangs de l'AC Milan et surtout Luis Suarez transféré à Liverpool pour 26,5 millions d'euros au grand bonheur du défenseur anderlechtois, Ondrej Mazuch. Un adversaire à la portée des Bruxellois qui devront tout de même se méfier du trio offensif El Hamdaoui-De Jong-Sulejmani. Vive les Pays-Bas Il faut dire que l'Ajax et les clubs néerlandais réussissent plutôt bien au Sporting. Adversaires dans cette même Europa League l'an passé, les deux équipes avaient partagé l'enjeu (1-1) à Anderlecht et les Mauves s'étaient imposés (1-3) à Amsterdam dans ce qui restera un match de référence pour Anderlecht. Et jamais un club néerlandais n'a battu le RSCA en coupe d'Europe. En dix rencontres, les Mauves l'ont emporté huit fois et ont concédé deux fois le match nul. Des statistiques de bien bon augure. Une équipe sans surprise Sur le terrain, Ariel Jacobs (qui a punaisé un poster de l'Ajax dans le vestiaire des joueurs) devrait présenter une équipe sans surprise. Devant Proto, Wasilewski, Juhasz, Mazuch et Lecjaks devront museler les attaquants ajacides. L'entrejeu sera vraisemblablement composé de Kanu, Biglia et Gillet tandis que Boussoufa, Suarez et Lukaku seront chargés d'alimenter le marquoir. Du beau monde De nombreux scouts seront présents ce soir. On retrouvera dans les gradins des émissaires de Manchester United, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Dortmund, Hambourg, Bordeaux et bien d'autres encore. Une bonne occasion de se mettre en évidence pour les joueurs désirant changer d'air en fin de saison. Jules Monnier (stg)