Si le Racing Genk et le Standard seront fixés sur leur sort demain (champion ou dauphin), Anderlecht, lui, est déjà assuré de la portion congrue sous la forme d'une qualification en Europa League, mésaventure qui ne lui était plus arrivée depuis 2002. Le club bruxellois aura payé cher, cette saison, les erreurs de jugement de ses dirigeants, qui n'ont pas suffisamment mesuré l'impact, sur le rendement de l'équipe, des départs de joueurs comme Jelle Van Damme, Jan Polak et Mbark Boussoufa. Sans compter que les recrues d'été, à l'image de Sacha Kljestan ou Jan Lecjaks, n'ont guère été d'un apport qualitatif.

A l'aube d'une campagne 2011-12 synonyme, pour le vainqueur, d'accession directe en phase finale de la Ligue des Champions, le RSCA veut frapper un grand coup et c'est pourquoi une enveloppe de 12 millions d'euros sera consacrée lors du prochain mercato aux transferts. Les Mauves en ont déjà déboursé deux pour les acquisitions de deux arrières latéraux, le Belgo-Ghanéen Denis Odoi (Saint-Trond) et le Brésilien Diogo (Sao Paulo). Ils font également le forcing pour enrôler l'avant vénézolan du Club Bruges, Ronald Vargas.

D'autre part, ils espèrent aussi pouvoir engager sous peu l'une ou l'autre des fines gâchettes du Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi, Alain Kaluyituka ou Patou Kabangu Mulota. Le club congolais ne voulait pas se séparer d'eux tant qu'il était en lice en Ligue des Champions d'Afrique mais il vient d'être écarté de cette compétition pour avoir aligné un joueur non qualifié face aux Tanzaniens du FC Simba. Ce qui pourrait précipiter un départ au Parc Astrid...

Bruno Govers

Si le Racing Genk et le Standard seront fixés sur leur sort demain (champion ou dauphin), Anderlecht, lui, est déjà assuré de la portion congrue sous la forme d'une qualification en Europa League, mésaventure qui ne lui était plus arrivée depuis 2002. Le club bruxellois aura payé cher, cette saison, les erreurs de jugement de ses dirigeants, qui n'ont pas suffisamment mesuré l'impact, sur le rendement de l'équipe, des départs de joueurs comme Jelle Van Damme, Jan Polak et Mbark Boussoufa. Sans compter que les recrues d'été, à l'image de Sacha Kljestan ou Jan Lecjaks, n'ont guère été d'un apport qualitatif. A l'aube d'une campagne 2011-12 synonyme, pour le vainqueur, d'accession directe en phase finale de la Ligue des Champions, le RSCA veut frapper un grand coup et c'est pourquoi une enveloppe de 12 millions d'euros sera consacrée lors du prochain mercato aux transferts. Les Mauves en ont déjà déboursé deux pour les acquisitions de deux arrières latéraux, le Belgo-Ghanéen Denis Odoi (Saint-Trond) et le Brésilien Diogo (Sao Paulo). Ils font également le forcing pour enrôler l'avant vénézolan du Club Bruges, Ronald Vargas. D'autre part, ils espèrent aussi pouvoir engager sous peu l'une ou l'autre des fines gâchettes du Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi, Alain Kaluyituka ou Patou Kabangu Mulota. Le club congolais ne voulait pas se séparer d'eux tant qu'il était en lice en Ligue des Champions d'Afrique mais il vient d'être écarté de cette compétition pour avoir aligné un joueur non qualifié face aux Tanzaniens du FC Simba. Ce qui pourrait précipiter un départ au Parc Astrid... Bruno Govers