L'attaquant camerounais ne cache pas que certaines offres étaient financièrement plus intéressantes. "Pour moi, comme pour le Standard, que je dois donc remercier", avoue-t-il. "En particulier le directeur-général Pierre François. Il a bien compris ce que je voulais, et aussi ce que je ne voulais pas!".

C'est-à-dire ? "Un transfert à l'étranger était exclu. Il était hors de question de partir sur un échec. Je veux montrer dans ce championnat que le Standard avait eu raison de croire en mes qualités. Même si ce n'était aujourd'hui plus le cas. Dommage, mais je me souviendrai toujours de nos play-offs d'enfer, après une saison régulière pourtant très difficile. J'espère oublier tout le reste le plus vite possible. Maintenant je suis à Mons, qui n'a pas autant de moyens, mais pas moins d'ambitions. On m'a par exemple assuré que Jérémy Perbet resterait quasi-certainement. C'est d'ailleurs ce qui m'a incité à signer..."

Au programme samedi (20h00): Malines - Mons. "Mais je ne me focalise pas sur ces retrouvailles", commente Nong, qui n'a plus joué depuis le 25 septembre. "Je ne voudrais en effet surtout pas prendre la place d'un joueur plus affûté que moi. Ce sera à l'entraîneur (Dennis van Wijk) de juger..."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'attaquant camerounais ne cache pas que certaines offres étaient financièrement plus intéressantes. "Pour moi, comme pour le Standard, que je dois donc remercier", avoue-t-il. "En particulier le directeur-général Pierre François. Il a bien compris ce que je voulais, et aussi ce que je ne voulais pas!". C'est-à-dire ? "Un transfert à l'étranger était exclu. Il était hors de question de partir sur un échec. Je veux montrer dans ce championnat que le Standard avait eu raison de croire en mes qualités. Même si ce n'était aujourd'hui plus le cas. Dommage, mais je me souviendrai toujours de nos play-offs d'enfer, après une saison régulière pourtant très difficile. J'espère oublier tout le reste le plus vite possible. Maintenant je suis à Mons, qui n'a pas autant de moyens, mais pas moins d'ambitions. On m'a par exemple assuré que Jérémy Perbet resterait quasi-certainement. C'est d'ailleurs ce qui m'a incité à signer..." Au programme samedi (20h00): Malines - Mons. "Mais je ne me focalise pas sur ces retrouvailles", commente Nong, qui n'a plus joué depuis le 25 septembre. "Je ne voudrais en effet surtout pas prendre la place d'un joueur plus affûté que moi. Ce sera à l'entraîneur (Dennis van Wijk) de juger..." Sportfootmagazine.be, avec Belga