La présence éventuelle dans les urines du coureur cycliste espagnol Alberto Contador de contaminants reliés à des poches en plastique ne saurait confirmer une transfusion sanguine subie par le coureur, a indiqué mercredi à Montréal un responsable de l'Agence mondiale antidopage (AMA). "On ne peut être sûr à 100% que c'était une transfusion, d'autres explications sont possibles", a dit le Dr Olivier Rabin, directeur scientifique de l'AMA, sans confirmer les affirmations de certains médias sur la présence de ces résidus dans les urines du vainqueur du dernier Tour de France.

Un contrôle avait décelé également chez l'Espagnol de très petites traces d'une substance interdite, le clenbutérol. Alberto Contador, qui se dit victime d'une contamination alimentaire, veut porter plainte contre plusieurs médias et sites internet ayant diffusé des informations qu'il juge diffamatoires à son égard.

En attendant, le journal L'Equipe révèle qu'Alberto Contador, triple champion du Tour de France, ne sera pas présent lors de la présentation de la Grande Boucle 2011, mardi prochain à Paris. L'attaché de presse du coureur espagnol explique: "Nous avons toujours espéré que la décision tombe avant la présentation du Tour. Mais cette présentation n'est pas sa priorité: il préfère la manquer et être au départ du Tour en juillet 2011."

Eddy Merckx a de son côté espéré "pouvoir faire confiance" à Alberto Contador. "J'espère pouvoir lui faire confiance", a expliqué Eddy Merckx dans une interview accordée au quotidien sportif italien, La Gazzetta dello Sport. "Ce serait très grave pour le cyclisme si Contador ne se montrait pas digne de cette confiance." Cinq fois vainqueur du Tour de France et du Tour d'Italie, Eddy Merckx a en outre ajouté avoir trouvé "très étrange" le cas de Contador. "Le contrôle a été fait en juillet, le test a été annoncé positif en août, puis les informations ne sont arrivées que fin septembre, plus de deux mois après le contrôle. Cela me paraît très étrange."

Sportmagazine.be, avec Belga

La présence éventuelle dans les urines du coureur cycliste espagnol Alberto Contador de contaminants reliés à des poches en plastique ne saurait confirmer une transfusion sanguine subie par le coureur, a indiqué mercredi à Montréal un responsable de l'Agence mondiale antidopage (AMA). "On ne peut être sûr à 100% que c'était une transfusion, d'autres explications sont possibles", a dit le Dr Olivier Rabin, directeur scientifique de l'AMA, sans confirmer les affirmations de certains médias sur la présence de ces résidus dans les urines du vainqueur du dernier Tour de France. Un contrôle avait décelé également chez l'Espagnol de très petites traces d'une substance interdite, le clenbutérol. Alberto Contador, qui se dit victime d'une contamination alimentaire, veut porter plainte contre plusieurs médias et sites internet ayant diffusé des informations qu'il juge diffamatoires à son égard.En attendant, le journal L'Equipe révèle qu'Alberto Contador, triple champion du Tour de France, ne sera pas présent lors de la présentation de la Grande Boucle 2011, mardi prochain à Paris. L'attaché de presse du coureur espagnol explique: "Nous avons toujours espéré que la décision tombe avant la présentation du Tour. Mais cette présentation n'est pas sa priorité: il préfère la manquer et être au départ du Tour en juillet 2011."Eddy Merckx a de son côté espéré "pouvoir faire confiance" à Alberto Contador. "J'espère pouvoir lui faire confiance", a expliqué Eddy Merckx dans une interview accordée au quotidien sportif italien, La Gazzetta dello Sport. "Ce serait très grave pour le cyclisme si Contador ne se montrait pas digne de cette confiance." Cinq fois vainqueur du Tour de France et du Tour d'Italie, Eddy Merckx a en outre ajouté avoir trouvé "très étrange" le cas de Contador. "Le contrôle a été fait en juillet, le test a été annoncé positif en août, puis les informations ne sont arrivées que fin septembre, plus de deux mois après le contrôle. Cela me paraît très étrange." Sportmagazine.be, avec Belga