Des problèmes électroniques ont contraint Stéphane Henrard à abandonner à l'occasion de la dernière étape de l' Africa Eco Race sur le sol marocain avant d'entrer au Mauritanie, entre As Sakn et Dakhla.

Le Bruxellois a dû se résoudre à faire demi-tour pour rallier le départ de cette 5e spéciale, longue de 376 km, qui précédait une longue liaison de 348 bornes.

"C'est une décision difficile mais raisonnable. Nous ne pouvons pas entrer en Mauritanie dans ces conditions. Ce serait trop dommage de perdre tout le travail que nous avons fourni ces derniers mois et tout l'acquis de nos développements réalisés ici lors des 5 premières spéciales," a expliqué Henrard. "Il est donc plus raisonnable de renoncer. Nous sommes évidemment déçus, mais d'autre part, nous avons prouvé que le Buggy Dunbee avait un sacré potentiel. Il nous faudra le fiabiliser lors de prochains rallyes en Afrique ou sur des Bajas afin qu'il puisse avoir l'avenir prometteur auquel nous croyons."

Le restant de la caravane aura droit ce mardi à une journée de repos. Les rescapés entameront mercredi à Boulanouar la partie mauritanienne de cet Africa Eco Race.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Des problèmes électroniques ont contraint Stéphane Henrard à abandonner à l'occasion de la dernière étape de l' Africa Eco Race sur le sol marocain avant d'entrer au Mauritanie, entre As Sakn et Dakhla. Le Bruxellois a dû se résoudre à faire demi-tour pour rallier le départ de cette 5e spéciale, longue de 376 km, qui précédait une longue liaison de 348 bornes. "C'est une décision difficile mais raisonnable. Nous ne pouvons pas entrer en Mauritanie dans ces conditions. Ce serait trop dommage de perdre tout le travail que nous avons fourni ces derniers mois et tout l'acquis de nos développements réalisés ici lors des 5 premières spéciales," a expliqué Henrard. "Il est donc plus raisonnable de renoncer. Nous sommes évidemment déçus, mais d'autre part, nous avons prouvé que le Buggy Dunbee avait un sacré potentiel. Il nous faudra le fiabiliser lors de prochains rallyes en Afrique ou sur des Bajas afin qu'il puisse avoir l'avenir prometteur auquel nous croyons." Le restant de la caravane aura droit ce mardi à une journée de repos. Les rescapés entameront mercredi à Boulanouar la partie mauritanienne de cet Africa Eco Race. Sportfootmagazine.be, avec Belga