Le parquet fédéral demande le renvoi de 31 personnes et une société devant le tribunal correctionnel de Bruxelles dans l'affaire des matches truqués autour du Chinois Zheyun Ye. Sont notamment concernés l'ancien entraîneur du Lierse Paul Put, le gardien de but Cliff Mardulier et huit joueurs du Lierse, annonce jeudi le parquet fédéral. La chambre du conseil examinera le dossier le 30 novembre.

L'entraîneur et les neuf joueurs du Lierse se seraient laissé corrompre durant la saison 2004-2005 pour perdre neuf matches. Ils auraient touché entre 4000 et 5000 euros chacun par match truqué.

Le Lierse n'est pas le seul club où Zheyun Ye était actif, selon le parquet fédéral. Un joueur du Brussels aurait ainsi accepté de l'argent pour influencer le match La Gantoise-Brussels du 20 septembre 2005 et aurait convaincu un joueur de Saint-Trond, par l'entremise d'un responsable de La Louvière, de truquer le match Saint-Trond-La Louvière du 29 octobre 2005.

Le parquet fédéral ne donne pas de noms, mais parmi ces vingt personnes devraient se trouver l'ancien gardien de but Gilbert Bodart, l'ex-joueur Olivier Suray et Pietro Allata. Ces personnes ne sont pas uniquement soupçonnées de corruption privée, mais également de participation à une organisation criminelle, de blanchiment d'argent, de faux en écriture, de fraude fiscale et financière et d'organisation frauduleuse d'insolvabilité. Suivant leur rôle dans le dossier, ces personnes risquent des peines de prison pouvant aller jusqu'à 10 ans.

Durant la même période, treize autres joueurs auraient été approchés avec des promesses de primes pouvant aller jusqu'à 100.000 euros à conditions qu'ils sabotent certains matches. Ces joueurs n'auraient pas accepté.

Le parquet fédéral veut poursuivre les personnes impliquées pour corruption privée active ou passive, participation à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et extorsion.

Dans cette affaire, il est plus que probable que le suspect principal, Zheyun Ye, ne comparaisse jamais en personne devant le tribunal correctionnel. L'homme a en effet disparu depuis des années et les différentes commissions rogatoires en Chine n'ont pas permis de retrouver sa trace, indique jeudi le parquet fédéral.

Sportmagazine.be, avec Belga

Le parquet fédéral demande le renvoi de 31 personnes et une société devant le tribunal correctionnel de Bruxelles dans l'affaire des matches truqués autour du Chinois Zheyun Ye. Sont notamment concernés l'ancien entraîneur du Lierse Paul Put, le gardien de but Cliff Mardulier et huit joueurs du Lierse, annonce jeudi le parquet fédéral. La chambre du conseil examinera le dossier le 30 novembre. L'entraîneur et les neuf joueurs du Lierse se seraient laissé corrompre durant la saison 2004-2005 pour perdre neuf matches. Ils auraient touché entre 4000 et 5000 euros chacun par match truqué. Le Lierse n'est pas le seul club où Zheyun Ye était actif, selon le parquet fédéral. Un joueur du Brussels aurait ainsi accepté de l'argent pour influencer le match La Gantoise-Brussels du 20 septembre 2005 et aurait convaincu un joueur de Saint-Trond, par l'entremise d'un responsable de La Louvière, de truquer le match Saint-Trond-La Louvière du 29 octobre 2005. Le parquet fédéral ne donne pas de noms, mais parmi ces vingt personnes devraient se trouver l'ancien gardien de but Gilbert Bodart, l'ex-joueur Olivier Suray et Pietro Allata. Ces personnes ne sont pas uniquement soupçonnées de corruption privée, mais également de participation à une organisation criminelle, de blanchiment d'argent, de faux en écriture, de fraude fiscale et financière et d'organisation frauduleuse d'insolvabilité. Suivant leur rôle dans le dossier, ces personnes risquent des peines de prison pouvant aller jusqu'à 10 ans. Durant la même période, treize autres joueurs auraient été approchés avec des promesses de primes pouvant aller jusqu'à 100.000 euros à conditions qu'ils sabotent certains matches. Ces joueurs n'auraient pas accepté. Le parquet fédéral veut poursuivre les personnes impliquées pour corruption privée active ou passive, participation à une organisation criminelle, blanchiment d'argent et extorsion.Dans cette affaire, il est plus que probable que le suspect principal, Zheyun Ye, ne comparaisse jamais en personne devant le tribunal correctionnel. L'homme a en effet disparu depuis des années et les différentes commissions rogatoires en Chine n'ont pas permis de retrouver sa trace, indique jeudi le parquet fédéral. Sportmagazine.be, avec Belga