L'information est tombée dimanche matin: la direction du FC Bruges a annoncé que son gardien, Stijn Stijnen, avait été relégué dans le noyau B pour une période indéterminée. Stijnen aurait manqué aux règles de son contrat et aurait causé du tort à l'image du club.

Plus tard dans la journée, on a appris que la relégation était due à une campagne de diffamation de la part du joueur contre ses concurrents et contre la nouvelle direction. Le joueur, sous couvert d'adresses e-mail diverses, aurait envoyé des messages anonymes incitant les supportes à déployer des banderoles hostiles à Coosemans (nouveau gardien n°1) et à la direction.

Au début, les mails envoyés vantaient les mérites de Stijn Stijnen avant de devenir de plus en plus virulents envers ses rivaux (Coosemans et De Vlieger) et la direction. Cette dernière a fait appel aux services d'un expert informatique qui, après recoupements, a pu affirmer que tous les mails envoyés provenaient d'une façon ou d'une autre de boites e-mail reliées à celle de Stijn Stijnen et de (deux) membres de sa famille.

Dimanche, en fin d'après-midi, cette affaire connait un nouveau rebondissement. En effet, le frère et la petite amie du joueur affirment être "seuls responsables" de la campagne de diffamation menée sur internet : "Stijn n'y est pour rien, et nous lui demandons pardon. Il n'est pas responsable. C'est nous les fautifs.", ont-ils écrit dans un communiqué. Ils affirment avoir commis ces méfaits parce qu'ils ne supportaient plus les critiques envers le joueur. Ils invoquent la liberté d'expression comme moyen de défense.

La direction du Club reste prudente quant au licenciement du joueur, mais assure avoir assez de preuves.

Il semblerait donc que l'avenir de Stijn Stijnen ne soit plus au Club Bruges, déjà dépassé dans la hiérarchie par le jeune Coosemans, il verra le retour de Glenn Verbauwhede (actuellement à Courtrai) la saison prochaine. Maintenant, reste à savoir quel club osera encore lui faire confiance.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'information est tombée dimanche matin: la direction du FC Bruges a annoncé que son gardien, Stijn Stijnen, avait été relégué dans le noyau B pour une période indéterminée. Stijnen aurait manqué aux règles de son contrat et aurait causé du tort à l'image du club. Plus tard dans la journée, on a appris que la relégation était due à une campagne de diffamation de la part du joueur contre ses concurrents et contre la nouvelle direction. Le joueur, sous couvert d'adresses e-mail diverses, aurait envoyé des messages anonymes incitant les supportes à déployer des banderoles hostiles à Coosemans (nouveau gardien n°1) et à la direction. Au début, les mails envoyés vantaient les mérites de Stijn Stijnen avant de devenir de plus en plus virulents envers ses rivaux (Coosemans et De Vlieger) et la direction. Cette dernière a fait appel aux services d'un expert informatique qui, après recoupements, a pu affirmer que tous les mails envoyés provenaient d'une façon ou d'une autre de boites e-mail reliées à celle de Stijn Stijnen et de (deux) membres de sa famille. Dimanche, en fin d'après-midi, cette affaire connait un nouveau rebondissement. En effet, le frère et la petite amie du joueur affirment être "seuls responsables" de la campagne de diffamation menée sur internet : "Stijn n'y est pour rien, et nous lui demandons pardon. Il n'est pas responsable. C'est nous les fautifs.", ont-ils écrit dans un communiqué. Ils affirment avoir commis ces méfaits parce qu'ils ne supportaient plus les critiques envers le joueur. Ils invoquent la liberté d'expression comme moyen de défense. La direction du Club reste prudente quant au licenciement du joueur, mais assure avoir assez de preuves. Il semblerait donc que l'avenir de Stijn Stijnen ne soit plus au Club Bruges, déjà dépassé dans la hiérarchie par le jeune Coosemans, il verra le retour de Glenn Verbauwhede (actuellement à Courtrai) la saison prochaine. Maintenant, reste à savoir quel club osera encore lui faire confiance. Sportfootmagazine.be, avec Belga