Michel Platini est reparti sous la pluie, passant devant les médias sans faire de déclaration. Le directeur de la communication de l'UEFA Alexandre Fourtoy a déclaré pour sa part que Platini "est très heureux d'avoir pu répondre aux questions" du procureur Eric Cottier.

Refusant de donner des éléments sur ce qui été dit lors de cette audience à huis clos, il a insisté sur le fait que le président de l'instance sportive avait été entendu à titre de "témoin".

Le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino, est quant à lui arrivé à 10h20. Il doit également être entendu par le procureur général du canton de Vaud.

Le président du FC Sion, Christian Constantin doit être entendu vers 14h30.

Le FC Sion est en litige devant plusieurs juridictions en Suisse avec la FIFA et l'UEFA pour ne pas avoir respecté une interdiction de recrutement de joueurs. Cette interdiction lui a valu d'être exclu de l'Europa League. Sion a saisi la justice du canton de Vaud, qui a ordonné à l'UEFA de réintégrer le club suisse dans cette compétition. Mais l'UEFA ne s'est pas pliée à ces mesures, attendant une décision finale, notamment du Tribunal arbitral du sport (TAS)... juridiction que ne veut plus saisir Sion.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Michel Platini est reparti sous la pluie, passant devant les médias sans faire de déclaration. Le directeur de la communication de l'UEFA Alexandre Fourtoy a déclaré pour sa part que Platini "est très heureux d'avoir pu répondre aux questions" du procureur Eric Cottier. Refusant de donner des éléments sur ce qui été dit lors de cette audience à huis clos, il a insisté sur le fait que le président de l'instance sportive avait été entendu à titre de "témoin". Le secrétaire général de l'UEFA, Gianni Infantino, est quant à lui arrivé à 10h20. Il doit également être entendu par le procureur général du canton de Vaud. Le président du FC Sion, Christian Constantin doit être entendu vers 14h30. Le FC Sion est en litige devant plusieurs juridictions en Suisse avec la FIFA et l'UEFA pour ne pas avoir respecté une interdiction de recrutement de joueurs. Cette interdiction lui a valu d'être exclu de l'Europa League. Sion a saisi la justice du canton de Vaud, qui a ordonné à l'UEFA de réintégrer le club suisse dans cette compétition. Mais l'UEFA ne s'est pas pliée à ces mesures, attendant une décision finale, notamment du Tribunal arbitral du sport (TAS)... juridiction que ne veut plus saisir Sion. Sportfootmagazine.be, avec Belga