L'affaire a commencé mardi matin quand le joueur a été interpellé à son domicile pour la police des moeurs de Marseille. Le joueur avait été entendu dans la journée avant d'être confronté à la jeune femme qui l'accuse de viol.

Depuis, son mandat d'arrêt avait été prolongé de 24 h et la jeune femme de 23 ans a retiré sa plainte, mais cela n'empêche pas l'action publique de se poursuivre.

Brandao est sorti libre hier, mais est mis en examen pour viol et est sous contrôle judiciaire a annoncé Me Patricia Clusan, son avocate.

Me Clusan est heureuse de la libération de son client, mais ne se prive pas pour lancer une pique envers la police : "nous sommes contents qu'il soit ressorti libre, nous verrons ce que donnera l'enquête dans cette affaire, je vous assure que si M. Brandao n'a pour le moment pas bénéficié de la présomption d'innocence, c'est le moins qu'on puisse dire, je pense que l'enquête démontrera qu'il l'était".

Le Brésilien rejette ses accusations de viol par la voix de son avocate : "mon client est tout à fait serein, il nie les faits qui lui sont reprochés."

Brandao a quitté, mercredi, le palais de justice à bord d'un 4X4 conduit par le directeur sportif de l'Olympique Marseille : José Anigo.

Marseille qui joue vendredi un match capital dans la course au titre face à Rennes, devra se passer de son buteur puisqu'il ne s'est plus entrainé depuis lundi. Selon certaines rumeurs, Brandao pourrait ne plus porter la tunique olympienne. Les dirigeants pourraient voir d'un bon oeil une proposition de transfert d'un club russe dans les jours qui viennent.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'affaire a commencé mardi matin quand le joueur a été interpellé à son domicile pour la police des moeurs de Marseille. Le joueur avait été entendu dans la journée avant d'être confronté à la jeune femme qui l'accuse de viol. Depuis, son mandat d'arrêt avait été prolongé de 24 h et la jeune femme de 23 ans a retiré sa plainte, mais cela n'empêche pas l'action publique de se poursuivre. Brandao est sorti libre hier, mais est mis en examen pour viol et est sous contrôle judiciaire a annoncé Me Patricia Clusan, son avocate. Me Clusan est heureuse de la libération de son client, mais ne se prive pas pour lancer une pique envers la police : "nous sommes contents qu'il soit ressorti libre, nous verrons ce que donnera l'enquête dans cette affaire, je vous assure que si M. Brandao n'a pour le moment pas bénéficié de la présomption d'innocence, c'est le moins qu'on puisse dire, je pense que l'enquête démontrera qu'il l'était". Le Brésilien rejette ses accusations de viol par la voix de son avocate : "mon client est tout à fait serein, il nie les faits qui lui sont reprochés." Brandao a quitté, mercredi, le palais de justice à bord d'un 4X4 conduit par le directeur sportif de l'Olympique Marseille : José Anigo. Marseille qui joue vendredi un match capital dans la course au titre face à Rennes, devra se passer de son buteur puisqu'il ne s'est plus entrainé depuis lundi. Selon certaines rumeurs, Brandao pourrait ne plus porter la tunique olympienne. Les dirigeants pourraient voir d'un bon oeil une proposition de transfert d'un club russe dans les jours qui viennent. Sportfootmagazine.be, avec Belga