"Les structures de la LBFA ne permettent plus de travailler dans de bonnes conditions", ont justifié les frères jumeaux au coeur d'une procédure judiciaire avec leur ligue d'athlétisme. "Cela fait un an et demi que cela dure. Nous sommes toujours amoureux de notre sport, mais le climat de tranquillité pour travailler n'est pas au rendez-vous. Il n'est plus possible de continuer. Il y a un manque de respect. Nous sommes ouverts au dialogue, mais il faudrait vraiment que le climat change". Mercredi, une décision du tribunal civil de Bruxelles en référé avait débouté les frères Borlée qui réclamaient à la LBFA des frais d'entraîneur (de Jacques, leur père) pour un montant total de 48.000 euros. Ils réclamaient chacun une somme de 24.000 euros. Jonathan et Kevin Borlée avaient annoncé aller en appel de cette décision. Lundi, ils ont expliqué que l'argent n'est pas la raison de leur décision, "les raisons sont plus globales." En se retirant du relais 4x400m, ils renoncent d'ailleurs à leur contrat auprès de l'ADEPS. Jonathan et Kevin Borlée ont expliqué vouloir maintenant se consacrer à leur carrière individuelle et ont précisé que Dylan, leur frère, également engagé dans le relais 4x400m, n'était pas partie prenante à cette action. (Belga)

"Les structures de la LBFA ne permettent plus de travailler dans de bonnes conditions", ont justifié les frères jumeaux au coeur d'une procédure judiciaire avec leur ligue d'athlétisme. "Cela fait un an et demi que cela dure. Nous sommes toujours amoureux de notre sport, mais le climat de tranquillité pour travailler n'est pas au rendez-vous. Il n'est plus possible de continuer. Il y a un manque de respect. Nous sommes ouverts au dialogue, mais il faudrait vraiment que le climat change". Mercredi, une décision du tribunal civil de Bruxelles en référé avait débouté les frères Borlée qui réclamaient à la LBFA des frais d'entraîneur (de Jacques, leur père) pour un montant total de 48.000 euros. Ils réclamaient chacun une somme de 24.000 euros. Jonathan et Kevin Borlée avaient annoncé aller en appel de cette décision. Lundi, ils ont expliqué que l'argent n'est pas la raison de leur décision, "les raisons sont plus globales." En se retirant du relais 4x400m, ils renoncent d'ailleurs à leur contrat auprès de l'ADEPS. Jonathan et Kevin Borlée ont expliqué vouloir maintenant se consacrer à leur carrière individuelle et ont précisé que Dylan, leur frère, également engagé dans le relais 4x400m, n'était pas partie prenante à cette action. (Belga)