Après le départ de Dick Advocaat, l'heure des comptes a sonné à l'Union Belge. Son président, François De Keersmaecker, et le président de la Commission technique, Philippe Collin, sont en première ligne. Advocaat était leur bâton de maréchal.

En ce qui concerne le désormais ex-entraîneur des Diables, certains ont menti, manipulé, caché des chiffres, jeté l'argent par les fenêtres, ridiculisé, etc. Ce départ aura forcément un gros impact négatif auprès des sponsors. Et cela grogne depuis pas mal de temps au sein même de l'Union belge.

François De Keeremaecker et Philippe Collin ne sont plus crédibles. Ils doivent s'effacer le plus vite possible.

Pierre Bilic

Après le départ de Dick Advocaat, l'heure des comptes a sonné à l'Union Belge. Son président, François De Keersmaecker, et le président de la Commission technique, Philippe Collin, sont en première ligne. Advocaat était leur bâton de maréchal. En ce qui concerne le désormais ex-entraîneur des Diables, certains ont menti, manipulé, caché des chiffres, jeté l'argent par les fenêtres, ridiculisé, etc. Ce départ aura forcément un gros impact négatif auprès des sponsors. Et cela grogne depuis pas mal de temps au sein même de l'Union belge. François De Keeremaecker et Philippe Collin ne sont plus crédibles. Ils doivent s'effacer le plus vite possible. Pierre Bilic