Un accord a été conclu entre l'Union belge de football et l'ancien coach des Diables rouges Dick Advocaat, sur le dédommagement compensatoire à payer à la suite de sa rupture unilatérale de contrat mi-avril. Le montant, non officiellement confirmé, est de l'ordre de 950.000 euros.

Le prédécesseur de Georges Leekens avait d'abord proposé la somme de 250.000 euros, ce que la Fédération avait refusé. Celle-ci réfléchissait aux suites juridiques à donner à cette affaire. Les trois avocats de Dick Advocaat (deux néerlandais et un belge) et ceux des services juridiques de la fédération ont trouvé samedi dernier un terrain d'entente.

"L'accord entre les avocats est définitif", a dit à l'agence Belga Jean-Marie Philips, le directeur général de l'Union belge, actuellement en Afrique du Sud. "Le texte devrait être signé en début de semaine prochaine par toutes les parties dès que le président De Keersmaecker et moi-même seront de retour en Belgique." L'accord prévoit qu'après le payement du dédommagement, l'Union Belge s'engage à ne faire ultérieurement aucun recours, ni juridique, ni auprès de la FIFA.

LeVif.be, avec Belga

Un accord a été conclu entre l'Union belge de football et l'ancien coach des Diables rouges Dick Advocaat, sur le dédommagement compensatoire à payer à la suite de sa rupture unilatérale de contrat mi-avril. Le montant, non officiellement confirmé, est de l'ordre de 950.000 euros. Le prédécesseur de Georges Leekens avait d'abord proposé la somme de 250.000 euros, ce que la Fédération avait refusé. Celle-ci réfléchissait aux suites juridiques à donner à cette affaire. Les trois avocats de Dick Advocaat (deux néerlandais et un belge) et ceux des services juridiques de la fédération ont trouvé samedi dernier un terrain d'entente. "L'accord entre les avocats est définitif", a dit à l'agence Belga Jean-Marie Philips, le directeur général de l'Union belge, actuellement en Afrique du Sud. "Le texte devrait être signé en début de semaine prochaine par toutes les parties dès que le président De Keersmaecker et moi-même seront de retour en Belgique." L'accord prévoit qu'après le payement du dédommagement, l'Union Belge s'engage à ne faire ultérieurement aucun recours, ni juridique, ni auprès de la FIFA. LeVif.be, avec Belga