A 21h10 locales (22h10 en Belgique), Nicolas Mahut et John Isner ont d'un commun accord décidé d'arrêter les frais et de se donner rendez-vous une troisième fois jeudi pour terminer un match de légende, déjà arrêté par l'obscurité lundi après quatre sets (4-6, 6-3, 7-6, 6-7) et continué mardi pendant près de sept, oui sept, heures. Au total, la rencontre atteint pour l'instant les dix heures de jeu, à des années lumière du précédent record du match le plus long qui appartenait à Arnaud Clément et Fabrice Santoro avec un marathon de 6h33 à Roland-Garros en 2004.

"C'est un champion, il faut que je lutte comme je ne l'ai encore jamais fait, on reviendra demain et on verra, mais c'est un moment incroyable. Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas combien d'heures on a joué", a commenté à la sortie du court un Mahut héroïque, après avoir déjà gagné 24-22 au set décisif de son deuxième tour de qualifications.

"Ca n'arrivera plus jamais un truc comme ça, on sert tous les deux de manière fantastique", a réagi de son côté Isner, auteur de... 98 aces, contre 94 à Mahut, record d'Ivo Karlovic (78) pulvérisé, dans une partie où les occasions de break ont été rarissimes.

Isner est le seul à s'être procuré des balles de match, une à 9-8, deux autres à 33-32 et une à 59-58, écartée d'un ace par Mahut qui semblait être le plus frais des deux à la fin, provisoire, du match.

Sportmagazine.be, avec Belga

A 21h10 locales (22h10 en Belgique), Nicolas Mahut et John Isner ont d'un commun accord décidé d'arrêter les frais et de se donner rendez-vous une troisième fois jeudi pour terminer un match de légende, déjà arrêté par l'obscurité lundi après quatre sets (4-6, 6-3, 7-6, 6-7) et continué mardi pendant près de sept, oui sept, heures. Au total, la rencontre atteint pour l'instant les dix heures de jeu, à des années lumière du précédent record du match le plus long qui appartenait à Arnaud Clément et Fabrice Santoro avec un marathon de 6h33 à Roland-Garros en 2004. "C'est un champion, il faut que je lutte comme je ne l'ai encore jamais fait, on reviendra demain et on verra, mais c'est un moment incroyable. Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas combien d'heures on a joué", a commenté à la sortie du court un Mahut héroïque, après avoir déjà gagné 24-22 au set décisif de son deuxième tour de qualifications. "Ca n'arrivera plus jamais un truc comme ça, on sert tous les deux de manière fantastique", a réagi de son côté Isner, auteur de... 98 aces, contre 94 à Mahut, record d'Ivo Karlovic (78) pulvérisé, dans une partie où les occasions de break ont été rarissimes. Isner est le seul à s'être procuré des balles de match, une à 9-8, deux autres à 33-32 et une à 59-58, écartée d'un ace par Mahut qui semblait être le plus frais des deux à la fin, provisoire, du match. Sportmagazine.be, avec Belga