Bouhanni (24 ans) a devancé l'Italien Giacomo Nizzolo et le Slovène Luka Mezgec au terme des 211 kilomètres de cette étape de transition. L'Australien Michael Matthews (Orica), quatrième de l'étape, a gardé le maillot rose de leader. Au lendemain de la chute qui a éliminé du jeu l'Espagnol Joaquim Rodriguez, non partant à Frosinone, cinq coureurs ont mené une longue échappée. Le Colombien Robinson Chalapud et Winner Annacuna, l'Allemand Björn Thurau (fils de l'ancien maillot jaune du Tour, Dietrich Thurau), l'Italien Nicola Boem, l'Australien Nathan Haas, sont partis avant le 30e kilomètre. Ils ont compté près de 9 minutes d'avance (Km 58) mais le peloton s'est rapproché à 1:20 aux 10 kilomètres pour effectuer la jonction après la banderole des 3 derniers kilomètres. Déjà vainqueur de la 4e étape mardi à Bari, Bouhanni s'est imposé d'une demi-roue à Nizzolo pour signer son deuxième succès d'étape dans un grand tour, son septième depuis le début de la saison. Samedi, la 8e étape relie Foligno à Montecopiolo au long d'un parcours accidenté de 179 kilomètres qui se conclut par une montée de 6,4 kilomètres (6,4 % de pente moyenne). (Belga)

Bouhanni (24 ans) a devancé l'Italien Giacomo Nizzolo et le Slovène Luka Mezgec au terme des 211 kilomètres de cette étape de transition. L'Australien Michael Matthews (Orica), quatrième de l'étape, a gardé le maillot rose de leader. Au lendemain de la chute qui a éliminé du jeu l'Espagnol Joaquim Rodriguez, non partant à Frosinone, cinq coureurs ont mené une longue échappée. Le Colombien Robinson Chalapud et Winner Annacuna, l'Allemand Björn Thurau (fils de l'ancien maillot jaune du Tour, Dietrich Thurau), l'Italien Nicola Boem, l'Australien Nathan Haas, sont partis avant le 30e kilomètre. Ils ont compté près de 9 minutes d'avance (Km 58) mais le peloton s'est rapproché à 1:20 aux 10 kilomètres pour effectuer la jonction après la banderole des 3 derniers kilomètres. Déjà vainqueur de la 4e étape mardi à Bari, Bouhanni s'est imposé d'une demi-roue à Nizzolo pour signer son deuxième succès d'étape dans un grand tour, son septième depuis le début de la saison. Samedi, la 8e étape relie Foligno à Montecopiolo au long d'un parcours accidenté de 179 kilomètres qui se conclut par une montée de 6,4 kilomètres (6,4 % de pente moyenne). (Belga)