Les bénévoles de l'Euro de hockey sur gazon sont âgés de minimum de 15 ans et proviennent d'endroits très variés, précise Christopher Verhulst, leur responsable. "Il s'agit en premier lieu de membres du Braxgata (club organisateur, NDLR) et de clubs voisins de la région d'Anvers, mais nous avons également des bénévoles de Bruxelles, des Pays-Bas, d'Angleterre, d'Irlande et même une jeune femme venue d'Uruguay. De nombreux jeunes des environs qui ne sont pas issus du milieu du hockey étaient désireux de participer à l'événement, ce qui nous réjouit." L'organisation a mis un point d'honneur à ne pas confier aux travailleurs volontaires des tâches trop rébarbatives, comme le nettoyage. "Nous ne voulions pas non plus les employer à des postes trop éloignés du site afin qu'ils puissent réellement participer à l'événement", précise M. Verhulst. Concrètement, ils travaillent entre deux et quatre heures par jour selon les postes, ce qui leur permet d'assister à certains matchs dans le stade, où un endroit leur est spécialement réservé. En ce qui concerne les 110 ball boys, ils sont âgés de 12 à 16 ans et essentiellement issus du Braxgata. "Ils ont officié lors de la saison passée en division d'Honneur en guise de formation et jusqu'ici nous en sommes très satisfaits", conclut le responsable, qui se dit jusqu'à présent particulièrement heureux de l'enthousiasme de ses ouailles. (Belga)

Les bénévoles de l'Euro de hockey sur gazon sont âgés de minimum de 15 ans et proviennent d'endroits très variés, précise Christopher Verhulst, leur responsable. "Il s'agit en premier lieu de membres du Braxgata (club organisateur, NDLR) et de clubs voisins de la région d'Anvers, mais nous avons également des bénévoles de Bruxelles, des Pays-Bas, d'Angleterre, d'Irlande et même une jeune femme venue d'Uruguay. De nombreux jeunes des environs qui ne sont pas issus du milieu du hockey étaient désireux de participer à l'événement, ce qui nous réjouit." L'organisation a mis un point d'honneur à ne pas confier aux travailleurs volontaires des tâches trop rébarbatives, comme le nettoyage. "Nous ne voulions pas non plus les employer à des postes trop éloignés du site afin qu'ils puissent réellement participer à l'événement", précise M. Verhulst. Concrètement, ils travaillent entre deux et quatre heures par jour selon les postes, ce qui leur permet d'assister à certains matchs dans le stade, où un endroit leur est spécialement réservé. En ce qui concerne les 110 ball boys, ils sont âgés de 12 à 16 ans et essentiellement issus du Braxgata. "Ils ont officié lors de la saison passée en division d'Honneur en guise de formation et jusqu'ici nous en sommes très satisfaits", conclut le responsable, qui se dit jusqu'à présent particulièrement heureux de l'enthousiasme de ses ouailles. (Belga)