Kevin Borlée n'a pas dû puiser dans ses ressources pour assurer la 2e place de la 1ère série. Il fallait figurer dans le Top-4 d'une des cinq séries, ou alors réaliser un des quatre meilleurs chronos suivants. Son chrono de 45.72 secondes, derrière les 45.57 du Français Mame-Ibra Anne, lauréat de la Coupe d'Europe, ne sont pas mauvais. Il est le 6e des 40 participants. Dans la 2e série, Jonathan Borlée a lui cravaché. Parti sans repère au couloir 8, et en manque de sensation car il a peu couru cette année, le recordman de Belgique a dû se donner à fond pour arracher la 4e place directement qualificative. Ses 45.77 dans ces conditions ne sont pas de nature à le rassurer même s'il est 8e mardi matin. Juline Watrin, qui découvrait cette épreuve au niveau international, a de quoi enrager. Cinquième de sa série, il lui a manqué 1/100e de seconde pour figuerer dans le Top-24, malgré son 23e meilleur chrono du jour (46.31). Comme Tim Rummens, en 400 m haies, il hérite de la plus mauvaise place et là encore c'est un Ukrainien Vitaliy Butrim (46.30) qui le prive d'un 2e tour de compétition. Le Russe Maksim Dyldin s'est offert le meilleur temps des séries en 45.45, devant le Britannique Martyn Rooney (45.48), le Français Anne (45.57), le Néerlandais Lee-Marvin Bonevacia (45.65), le Polonais Jakub Krzewina (45.68) et Kevin Borlée. On le constate personne ne survole l'épreuve et les choses très sérieuses vont commencer mercredi vers 18h54 avec la première demi-finale. (Belga)

Kevin Borlée n'a pas dû puiser dans ses ressources pour assurer la 2e place de la 1ère série. Il fallait figurer dans le Top-4 d'une des cinq séries, ou alors réaliser un des quatre meilleurs chronos suivants. Son chrono de 45.72 secondes, derrière les 45.57 du Français Mame-Ibra Anne, lauréat de la Coupe d'Europe, ne sont pas mauvais. Il est le 6e des 40 participants. Dans la 2e série, Jonathan Borlée a lui cravaché. Parti sans repère au couloir 8, et en manque de sensation car il a peu couru cette année, le recordman de Belgique a dû se donner à fond pour arracher la 4e place directement qualificative. Ses 45.77 dans ces conditions ne sont pas de nature à le rassurer même s'il est 8e mardi matin. Juline Watrin, qui découvrait cette épreuve au niveau international, a de quoi enrager. Cinquième de sa série, il lui a manqué 1/100e de seconde pour figuerer dans le Top-24, malgré son 23e meilleur chrono du jour (46.31). Comme Tim Rummens, en 400 m haies, il hérite de la plus mauvaise place et là encore c'est un Ukrainien Vitaliy Butrim (46.30) qui le prive d'un 2e tour de compétition. Le Russe Maksim Dyldin s'est offert le meilleur temps des séries en 45.45, devant le Britannique Martyn Rooney (45.48), le Français Anne (45.57), le Néerlandais Lee-Marvin Bonevacia (45.65), le Polonais Jakub Krzewina (45.68) et Kevin Borlée. On le constate personne ne survole l'épreuve et les choses très sérieuses vont commencer mercredi vers 18h54 avec la première demi-finale. (Belga)