Dès le départ, Tim Mertens est passé à l'attaque. Le coureur de la formation Topsport Vlaanderen-Baloise a reçu ensuite le soutien du Français Julien Duval et de l'Américain Robert Bush. Les trois ont reçu leur bon de sortie du peloton et ont pu grimper les deux ascensions de Cassel avec une avance de cinq minutes. Peu à peu, le peloton a haussé le tempo. Le regroupement a eu lieu au début des deux tours du circuit de 12,7 kilomètres dans Courrières. Les hommes de la formation FDJ ont dicté l'allure en tête du peloton. Démare a ensuite parachevé le travail de ses équipiers malgré la résistance de Sinkeldam. Jeudi, le Français, déjà lauréat du GP Denain cette année, débutera la deuxième étape de 178,2 kilomètres entre Lewarde et Douchy-les-Mines avec le maillot rose de leader sur ses épaules. (Belga)

Dès le départ, Tim Mertens est passé à l'attaque. Le coureur de la formation Topsport Vlaanderen-Baloise a reçu ensuite le soutien du Français Julien Duval et de l'Américain Robert Bush. Les trois ont reçu leur bon de sortie du peloton et ont pu grimper les deux ascensions de Cassel avec une avance de cinq minutes. Peu à peu, le peloton a haussé le tempo. Le regroupement a eu lieu au début des deux tours du circuit de 12,7 kilomètres dans Courrières. Les hommes de la formation FDJ ont dicté l'allure en tête du peloton. Démare a ensuite parachevé le travail de ses équipiers malgré la résistance de Sinkeldam. Jeudi, le Français, déjà lauréat du GP Denain cette année, débutera la deuxième étape de 178,2 kilomètres entre Lewarde et Douchy-les-Mines avec le maillot rose de leader sur ses épaules. (Belga)