Comme annoncé, c'est bien au sprint que s'est conclue l'étape du jour reliant Olonne-sur-Mer et Redon. L'Américain Tyler Farrar est parvenu à s'imposer pour la première fois de sa carrière dans une étape de la Grande Boucle, malgré un emballage final très nerveux. "J'ai longtemps couru après cette première victoire et maintenant je l'ai !", a déclaré Farrar juste après avoir franchi la ligne en vainqueur. "Et gagner un 4 juillet, c'est encore mieux !" En effet, en ce jour de fête nationale américaine le coureur Garmin ne pouvait rêver mieux. Et Tyler Farrar de conclure : "plus on gagne, plus les choses deviennent faciles." Ca promet pour la suite !

Un sprint chahuté Après une étape rythmée par une échappée matinale, les équipes des routiers-sprinters ont repris le commandement des opérations en fin d'étape. Jusqu'à trois kilomètres de l'arrivée, l'équipe de Mark Cavendish, dominait bien son sujet. Mais il a suffit d'une attaque de Danilo Hondo, à deux kilomètres de l'arrivée, pour briser la belle organisation des HTC. Les derniers hectomètres ont été très nerveux mais Tyler Farrar a bénéficié du travail d'un poisson-pilote d'exception, le maillot jaune en personne, Thor Hushovd. L'Américain a finalement pu faire parler sa vitesse pour résister au retour héroïque mais désespéré deu Français Romain Feillu.

L'étape du jour n'aura provoqué aucun changement au classement général, Thor Hushovd est toujours en jaune. Philippe Gilbert perd son maillot vert au profit de Jose Joaquin Rojas mais conserve le maillot à pois.

Sportfootmagazine.be

Comme annoncé, c'est bien au sprint que s'est conclue l'étape du jour reliant Olonne-sur-Mer et Redon. L'Américain Tyler Farrar est parvenu à s'imposer pour la première fois de sa carrière dans une étape de la Grande Boucle, malgré un emballage final très nerveux. "J'ai longtemps couru après cette première victoire et maintenant je l'ai !", a déclaré Farrar juste après avoir franchi la ligne en vainqueur. "Et gagner un 4 juillet, c'est encore mieux !" En effet, en ce jour de fête nationale américaine le coureur Garmin ne pouvait rêver mieux. Et Tyler Farrar de conclure : "plus on gagne, plus les choses deviennent faciles." Ca promet pour la suite ! Un sprint chahuté Après une étape rythmée par une échappée matinale, les équipes des routiers-sprinters ont repris le commandement des opérations en fin d'étape. Jusqu'à trois kilomètres de l'arrivée, l'équipe de Mark Cavendish, dominait bien son sujet. Mais il a suffit d'une attaque de Danilo Hondo, à deux kilomètres de l'arrivée, pour briser la belle organisation des HTC. Les derniers hectomètres ont été très nerveux mais Tyler Farrar a bénéficié du travail d'un poisson-pilote d'exception, le maillot jaune en personne, Thor Hushovd. L'Américain a finalement pu faire parler sa vitesse pour résister au retour héroïque mais désespéré deu Français Romain Feillu. L'étape du jour n'aura provoqué aucun changement au classement général, Thor Hushovd est toujours en jaune. Philippe Gilbert perd son maillot vert au profit de Jose Joaquin Rojas mais conserve le maillot à pois. Sportfootmagazine.be