Auteurs d'un parcours sans faute au volant d'une voiture connue pour sa fiabilité, les vainqueurs ont profité des soucis frappant les grandissimes favoris. Alors qu'ils menaient avec plus de 5 tours d'avance, les pilotes de l'Audi ont perdu une trentaine de tours peu avant minuit en raison d'un changement de boîte de vitesses (plus de 4e rapport). Repartis le couteau entre les dents, Laurens Vanthoor et ses équipiers Enzo Ide, Anthony Kumpen et Bert Longin étaient revenus au 3e rang et briguaient la 2e place quand un bris de suspension survenu durant la matinée a mis un terme à tous leurs espoirs. Ils terminent au pied du podium, derrière Steve Vanbellingen-Pascal Nelissen Grade-Benoît Dupont-Ward Sluys (BMW M3 Silhouette) et Chris Mattheus-Danny De Laet-Michael Kroll-Chantal Kroll-Jochen Habets (sur la seconde Porsche du Belgium Racing). Une autre Porsche, alignée par le team Speedlover, complète le top 5 et devance le premier prototype, la Radical SR5 menée notamment par Hans Verhelst. Dix-huit voitures sur vingt-et-une au départ ont franchi la ligne, le principal abandon frappant Stan Van Samang (BMW) victime d'une violente sortie en début de course. (Belga)

Auteurs d'un parcours sans faute au volant d'une voiture connue pour sa fiabilité, les vainqueurs ont profité des soucis frappant les grandissimes favoris. Alors qu'ils menaient avec plus de 5 tours d'avance, les pilotes de l'Audi ont perdu une trentaine de tours peu avant minuit en raison d'un changement de boîte de vitesses (plus de 4e rapport). Repartis le couteau entre les dents, Laurens Vanthoor et ses équipiers Enzo Ide, Anthony Kumpen et Bert Longin étaient revenus au 3e rang et briguaient la 2e place quand un bris de suspension survenu durant la matinée a mis un terme à tous leurs espoirs. Ils terminent au pied du podium, derrière Steve Vanbellingen-Pascal Nelissen Grade-Benoît Dupont-Ward Sluys (BMW M3 Silhouette) et Chris Mattheus-Danny De Laet-Michael Kroll-Chantal Kroll-Jochen Habets (sur la seconde Porsche du Belgium Racing). Une autre Porsche, alignée par le team Speedlover, complète le top 5 et devance le premier prototype, la Radical SR5 menée notamment par Hans Verhelst. Dix-huit voitures sur vingt-et-une au départ ont franchi la ligne, le principal abandon frappant Stan Van Samang (BMW) victime d'une violente sortie en début de course. (Belga)