Sur une piste humide, le Belge Maxime Soulet (Porsche) est pourtant resté longtemps au faîte de la hiérarchie avec un chrono de 2:24.295. Mais dans son dernier tour, Alex Buncombe l'a devancé en signant un temps de 2:23.628. Derrière les deux hommes, le Suédois Matthias Ekström (Audi) a signé le 3-ème temps devant l'Allemand Markus Winkelhock (Audi) et l'Italien Matteo Bobbi (Ferrari). Par ailleurs, le collège des commissaires sportifs a décidé de sanctionner l'Italien Alessandro Pier-Guidi (Ferrari) d'un drive through à observer durant les quatre premiers tours pour s'être présenté en retard au départ de la Superpole, vendredi soir. Dans un premier temps, il avait pourtant été question d'effacer son chrono - qui le place en première ligne à côté de l'Aston Martin de Stefan Mücke - et de le rétrograder au 20-ème rang. Mais cette décision n'a pas été officialisée, et une autre sanction a été prise. (Belga)

Sur une piste humide, le Belge Maxime Soulet (Porsche) est pourtant resté longtemps au faîte de la hiérarchie avec un chrono de 2:24.295. Mais dans son dernier tour, Alex Buncombe l'a devancé en signant un temps de 2:23.628. Derrière les deux hommes, le Suédois Matthias Ekström (Audi) a signé le 3-ème temps devant l'Allemand Markus Winkelhock (Audi) et l'Italien Matteo Bobbi (Ferrari). Par ailleurs, le collège des commissaires sportifs a décidé de sanctionner l'Italien Alessandro Pier-Guidi (Ferrari) d'un drive through à observer durant les quatre premiers tours pour s'être présenté en retard au départ de la Superpole, vendredi soir. Dans un premier temps, il avait pourtant été question d'effacer son chrono - qui le place en première ligne à côté de l'Aston Martin de Stefan Mücke - et de le rétrograder au 20-ème rang. Mais cette décision n'a pas été officialisée, et une autre sanction a été prise. (Belga)