Comme souvent, ce double tour d'horloge s'est terminé au sprint, le Portugais Joao Barbosa (Corvette DP) devançant Max Angelelli (Corvette également) de 1.469 seconde. Les Corvette DP ont dominé ces 24 Heures trustant les quatre premières places. En GT-LM, Patrick Pilet (Porsche 991 RSR) a repoussé les assauts de Joey Hand (l'équipier de notre compatriote Maxime Martin sur la BMW Z4) pour conserver 2.838 secondes d'avance. La 3e place de la catégorie est revenue à Marc Goossens (Viper), après des soucis de direction assistée et de freins en début de course. Nos deux représentants dans la catégorie montent donc sur le podium. En GTD, Alessandro Pier-Guidi (Ferrari 458) a franchi la ligne avec 1.193 seconde d'avance sur Markus Winkelhock (Audi R8 LMS) alors que le troisième Belge Jan Heylen (Porsche 911 GT America) terminait à 159/1000es de seconde de l'Allemand. Mais une pénalité de 75 secondes infligée à Pier-Guidi pour conduite antisportive a offert la victoire à l'Audi devant la Porsche de Heylen, qui s'offre lui aussi un podium ! A noter que la course a été interrompue après 3 grosses heures en raison d'un violent accrochage entre la Corvette de Memo Gidley et la Ferrari de Matteo Malucelli. Le premier souffre de fractures à un bras et à une jambe tandis que le second est indemne mais choqué. (Belga)

Comme souvent, ce double tour d'horloge s'est terminé au sprint, le Portugais Joao Barbosa (Corvette DP) devançant Max Angelelli (Corvette également) de 1.469 seconde. Les Corvette DP ont dominé ces 24 Heures trustant les quatre premières places. En GT-LM, Patrick Pilet (Porsche 991 RSR) a repoussé les assauts de Joey Hand (l'équipier de notre compatriote Maxime Martin sur la BMW Z4) pour conserver 2.838 secondes d'avance. La 3e place de la catégorie est revenue à Marc Goossens (Viper), après des soucis de direction assistée et de freins en début de course. Nos deux représentants dans la catégorie montent donc sur le podium. En GTD, Alessandro Pier-Guidi (Ferrari 458) a franchi la ligne avec 1.193 seconde d'avance sur Markus Winkelhock (Audi R8 LMS) alors que le troisième Belge Jan Heylen (Porsche 911 GT America) terminait à 159/1000es de seconde de l'Allemand. Mais une pénalité de 75 secondes infligée à Pier-Guidi pour conduite antisportive a offert la victoire à l'Audi devant la Porsche de Heylen, qui s'offre lui aussi un podium ! A noter que la course a été interrompue après 3 grosses heures en raison d'un violent accrochage entre la Corvette de Memo Gidley et la Ferrari de Matteo Malucelli. Le premier souffre de fractures à un bras et à une jambe tandis que le second est indemne mais choqué. (Belga)