"On ne va pas laisser une équipe sur le bord de la route" a indiqué Christian Prudhomme, directeur du Tour de France et des deux courses par étapes. ASO, organisateur de Paris-Nice (3 au 10 mars) et du Dauphiné (2 au 9 juin), a déjà invité quatre équipes à se joindre à celles du WorldTour lors des deux épreuves. Europcar et Cofidis ont été retenues pour les deux, Sojasun et IAM pour la seule "course au soleil", Bretagne et Netapp pour la course dans les Alpes. En revanche, "les invitations n'étant pas faites, il n'y aura que 22 équipes sur le Tour de France", a ajouté Christian Prudhomme, soit les 19 de première division et trois invitées seulement contre quatre les années précédentes. Katusha, l'équipe russe refusée dans le WorldTour par l'UCI (Union cycliste internationale) à la fin de l'année dernière, n'avait pas été invitée sur Paris-Nice et le Dauphiné. Vendredi dernier, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a désavoué l'UCI et rendu à Katusha sa place en première division, obligeant de fait les organisateurs à l'intégrer au peloton. Christian Prudhomme a par ailleurs indiqué que le nombre de coureurs par équipes resterait à neuf sur le Tour, contre huit sur les autres épreuves. (MIK)

"On ne va pas laisser une équipe sur le bord de la route" a indiqué Christian Prudhomme, directeur du Tour de France et des deux courses par étapes. ASO, organisateur de Paris-Nice (3 au 10 mars) et du Dauphiné (2 au 9 juin), a déjà invité quatre équipes à se joindre à celles du WorldTour lors des deux épreuves. Europcar et Cofidis ont été retenues pour les deux, Sojasun et IAM pour la seule "course au soleil", Bretagne et Netapp pour la course dans les Alpes. En revanche, "les invitations n'étant pas faites, il n'y aura que 22 équipes sur le Tour de France", a ajouté Christian Prudhomme, soit les 19 de première division et trois invitées seulement contre quatre les années précédentes. Katusha, l'équipe russe refusée dans le WorldTour par l'UCI (Union cycliste internationale) à la fin de l'année dernière, n'avait pas été invitée sur Paris-Nice et le Dauphiné. Vendredi dernier, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a désavoué l'UCI et rendu à Katusha sa place en première division, obligeant de fait les organisateurs à l'intégrer au peloton. Christian Prudhomme a par ailleurs indiqué que le nombre de coureurs par équipes resterait à neuf sur le Tour, contre huit sur les autres épreuves. (MIK)