A la surprise générale, le Français Pierre Rolland (Europcar), 24 ans, s'est adjugé la 19e étape du Tour de France au sommet de l'Alpe d'Huez à l'issue des 109 km du parcours reliant Modane au célèbre col alpin. L'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel) a pris la 2e place, à 14 secondes, devant son compatriote Alberto Contador (Saxo Bank), 3e à 23 secondes. Andy Schleck, 9e, endosse le maillot jaune.

Dans ce Tour de France, Pierre Rolland avait jusqu'à présent rempli le rôle de lieutenant de Thomas Voeckler, son leader chez Europcar, dans la montagne. Mais les choses ont changé dans le col du Télégraphe : "Il (Voeckler) m'a dit "Pierre, vas-y, tente ta chance"", a déclaré Rolland après sa belle victoire. "Dans le final, j'ai gardé mon sang-froid face aux deux Espagnols. Vu que je connais par coeur la montée de l'Alpe, je savais qu'au virage numéro 1 (le dernier) je pouvais mettre le grand plateau et arriver au bout." C'est ce que le jeune Français a fait et de quelle manière !

Le lauréat de l'an dernier, Alberto Contador, a joué son va-tout dans cette dernière étape alpestre en attaquant dès la première difficulté dans le Col du Télégraphe après une vingtaine de kilomètres de course. L'Espagnol est resté en tête jusqu'à moins de 2 km de l'arrivée au sommet de l'Alpe d'Huez, rejoint ensuite par Rolland et Sanchez.

Au classement général, Andy Schleck (Leopard-Trek) en profite pour endosser le maillot jaune de leader à la veille d'un contre-la-montre décisif demain à Grenoble (42,5km). Il possède désormais 53 secondes d'avance au classement sur son frère, Frank, et 57 secondes sur Cadel Evans.

Jelle Vanendert doit céder son maillot de meilleur grimpeur à Samuel Sanchez.

Le fil de la course

Dans une réaction de champion blessé, Contador, distancé la veille dans les trois derniers kilomètres du Galibier, a enflammé la course dès le 16e kilomètre, sur les premières pentes du col du Télégraphe, qu'un petit groupe avait abordé en tête. Andy Schleck l'a suivi tout comme Voeckler et Evans. Ce dernier a fini par être distancé suite à un problème mécanique.

Voeckler, longtemps esseulé dans le Galibier à une trentaine de secondes de l'avant de la course, a fini par payer ses efforts. Il a basculé au sommet, à 61 kilomètres de l'arrivée, à plus d'une minute et demie de l'échappée (Contador, A. Schleck, Costa, Riblon) et à une minute du groupe mené par Evans.

Après un regroupement juste au pied de l'Alpe d'Huez, Contador a démarré à 12,5 kilomètres du sommet. Il a rejoint Rolland et le Canadien Ryder Hesjedal en un kilomètre et a effectué ensuite l'ascension en solo avant de faiblir dans le final de cette montée, envahie par la foule des grands jours.

Rolland est finalement parvenu à revenir sur Contador, en restant scotché à la roue de Samuel Sanchez, auteur d'une belle ascension. Dans les derniers hectomètres, le Français est parvenu à coiffer au poteau les deux Espagnols pour remporter la plus grande victoire de sa prometteuse carrière entamée en 2007, dans les rangs de l'équipe Crédit Agricole.

Rolland est remonté à la dixième place du classement général et s'est emparé du maillot blanc de meilleur jeune. Il est le deuxième Français à gagner dans la station de l'Oisans, 25 ans après Bernard Hinault.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

A la surprise générale, le Français Pierre Rolland (Europcar), 24 ans, s'est adjugé la 19e étape du Tour de France au sommet de l'Alpe d'Huez à l'issue des 109 km du parcours reliant Modane au célèbre col alpin. L'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel) a pris la 2e place, à 14 secondes, devant son compatriote Alberto Contador (Saxo Bank), 3e à 23 secondes. Andy Schleck, 9e, endosse le maillot jaune. Dans ce Tour de France, Pierre Rolland avait jusqu'à présent rempli le rôle de lieutenant de Thomas Voeckler, son leader chez Europcar, dans la montagne. Mais les choses ont changé dans le col du Télégraphe : "Il (Voeckler) m'a dit "Pierre, vas-y, tente ta chance"", a déclaré Rolland après sa belle victoire. "Dans le final, j'ai gardé mon sang-froid face aux deux Espagnols. Vu que je connais par coeur la montée de l'Alpe, je savais qu'au virage numéro 1 (le dernier) je pouvais mettre le grand plateau et arriver au bout." C'est ce que le jeune Français a fait et de quelle manière ! Le lauréat de l'an dernier, Alberto Contador, a joué son va-tout dans cette dernière étape alpestre en attaquant dès la première difficulté dans le Col du Télégraphe après une vingtaine de kilomètres de course. L'Espagnol est resté en tête jusqu'à moins de 2 km de l'arrivée au sommet de l'Alpe d'Huez, rejoint ensuite par Rolland et Sanchez. Au classement général, Andy Schleck (Leopard-Trek) en profite pour endosser le maillot jaune de leader à la veille d'un contre-la-montre décisif demain à Grenoble (42,5km). Il possède désormais 53 secondes d'avance au classement sur son frère, Frank, et 57 secondes sur Cadel Evans. Jelle Vanendert doit céder son maillot de meilleur grimpeur à Samuel Sanchez. Le fil de la course Dans une réaction de champion blessé, Contador, distancé la veille dans les trois derniers kilomètres du Galibier, a enflammé la course dès le 16e kilomètre, sur les premières pentes du col du Télégraphe, qu'un petit groupe avait abordé en tête. Andy Schleck l'a suivi tout comme Voeckler et Evans. Ce dernier a fini par être distancé suite à un problème mécanique. Voeckler, longtemps esseulé dans le Galibier à une trentaine de secondes de l'avant de la course, a fini par payer ses efforts. Il a basculé au sommet, à 61 kilomètres de l'arrivée, à plus d'une minute et demie de l'échappée (Contador, A. Schleck, Costa, Riblon) et à une minute du groupe mené par Evans. Après un regroupement juste au pied de l'Alpe d'Huez, Contador a démarré à 12,5 kilomètres du sommet. Il a rejoint Rolland et le Canadien Ryder Hesjedal en un kilomètre et a effectué ensuite l'ascension en solo avant de faiblir dans le final de cette montée, envahie par la foule des grands jours. Rolland est finalement parvenu à revenir sur Contador, en restant scotché à la roue de Samuel Sanchez, auteur d'une belle ascension. Dans les derniers hectomètres, le Français est parvenu à coiffer au poteau les deux Espagnols pour remporter la plus grande victoire de sa prometteuse carrière entamée en 2007, dans les rangs de l'équipe Crédit Agricole. Rolland est remonté à la dixième place du classement général et s'est emparé du maillot blanc de meilleur jeune. Il est le deuxième Français à gagner dans la station de l'Oisans, 25 ans après Bernard Hinault. Sportfootmagazine.be, avec Belga