Le Standard continue à voler et Axel Witsel à planer. Les Rouches sont inarrêtables depuis le début des play-offs: six victoires et un nul en sept matches. Witsel, lui, est à coup sûr le meilleur joueur du championnat depuis plusieurs semaines. Son but contre le Club Bruges (1-0) valait le déplacement et Witsel pense que c'est peut-être son plus beau depuis qu'il joue en D1. Une frappe sèche et magnifique des 30 mètres.

Le Standard avait 16 points de retard sur Anderlecht quand les play-offs ont commencé. Aujourd'hui, les Liégeois ont trois points de plus que les Bruxellois et, si rien ne change, ils joueront les préliminaires de la Ligue des Champions. Et le Standard est toujours en course pour le titre, ce qui n'est plus vraiment le cas des Mauves.

Ce qui est sûr en tout cas, c'est que les Rouches termineront sur le podium et disputeront au pire l'Europa League. Pour Anderlecht, devoir se contenter de cette Europa League serait une nouvelle petite catastrophe financière. C'est à cause des non-qualifications successives pour la Ligue des Champions que le club a dû réduire son train de vie et se contenter d'acheter des joueurs bon marché. On risque encore d'assister au même phénomène cet été.

Pierre Danvoye

Le Standard continue à voler et Axel Witsel à planer. Les Rouches sont inarrêtables depuis le début des play-offs: six victoires et un nul en sept matches. Witsel, lui, est à coup sûr le meilleur joueur du championnat depuis plusieurs semaines. Son but contre le Club Bruges (1-0) valait le déplacement et Witsel pense que c'est peut-être son plus beau depuis qu'il joue en D1. Une frappe sèche et magnifique des 30 mètres. Le Standard avait 16 points de retard sur Anderlecht quand les play-offs ont commencé. Aujourd'hui, les Liégeois ont trois points de plus que les Bruxellois et, si rien ne change, ils joueront les préliminaires de la Ligue des Champions. Et le Standard est toujours en course pour le titre, ce qui n'est plus vraiment le cas des Mauves. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que les Rouches termineront sur le podium et disputeront au pire l'Europa League. Pour Anderlecht, devoir se contenter de cette Europa League serait une nouvelle petite catastrophe financière. C'est à cause des non-qualifications successives pour la Ligue des Champions que le club a dû réduire son train de vie et se contenter d'acheter des joueurs bon marché. On risque encore d'assister au même phénomène cet été. Pierre Danvoye