Edvald Boasson Hagen (Sky) a remporté en solitaire la 17e étape du Tour de France, disputée cet après-midi sur 179 km entre Gap et Pinerolo, en Italie. Le jeune Norvégien de 24 ans, deuxième de l'étape d'hier à Gap, a pris sa revanche en s'isolant d'un groupe de tête de 14 coureurs dans la dernière difficulté, la côte de Pramartino. Parcourant seul en tête les 8 km de descente, Boasson Hagen a devancé de 39 secondes le Néerlandais Bauke Mollema, le

Français Sandy Casar se montrant le plus rapide pour la 3e place à 50 secondes. Le maillot jaune, Thomas Voeckler a perdu une vingtaine de secondes sur les autres favoris suite à une erreur commise lors de la descente finale.

"C'est une grande journée pour moi", a déclaré Edvald Boasson Hagen après sa seconde victoire dans cette 98e édition du Tour. "J'étais déçu du résultat de l'étape d'hier, alors je voulais absolument faire le maximum aujourd'hui. L'équipe a bien travaillé en début d'étape et j'ai pu me glisser dans l'échappée. Ensuite, j'ai tout donné pour arriver au bout", a conclu le jeune Norvégien.

Le fil de la course

La bonne échappée a pris forme après 52 km et un début d'étape en boulet de canon (51,3 km/h de moyenne) au cours duquel aucun bon de sortie n'a été accordé aux divers attaquants.

Quatorze hommes (Perez Moreno, Tjallingii, Fofonov, Muravyev, Amador, Boasson Hagen, Casar, El Fares, Leukemans, Hivert, Mollema, Paterski, Chavanel et Bozic) ont passé en tête les quatre des cinq difficultés de la journée, alors que Kevin De Weert, parti en contre-attaque avec Nicolas Roche et Johnny Hoogerland accrochés à sa roue, a tenté, sans succès au final, de se replacer au général.

L'Espagnol Alberto Contador a attaqué dans la dernière côte, Pramartino, au seuil des 11 derniers kilomètres, sans réussir à distancer ses adversaires.

Dans la descente, le triple vainqueur du Tour a pris les devants avec son compatriote Samuel Sanchez, mais le duo a été rejoint dans les derniers hectomètres par ses principaux adversaires, Evans, Andy et Frank Schleck.

Voeckler, qui a pris des risques dans cette descente très raide, a fait une sortie de route sans gravité dans la cour d'une maison sur le bord de la route, après avoir échappé de peu à la chute une première fois.

Demain, le peloton abordera l'étape la plus difficile de ce Tour 2011 entre Pinerolo et le sommet du col du Galibier. Les coureurs devront parcourir pas moins de 200 km et franchir trois cols hors catégorie.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Edvald Boasson Hagen (Sky) a remporté en solitaire la 17e étape du Tour de France, disputée cet après-midi sur 179 km entre Gap et Pinerolo, en Italie. Le jeune Norvégien de 24 ans, deuxième de l'étape d'hier à Gap, a pris sa revanche en s'isolant d'un groupe de tête de 14 coureurs dans la dernière difficulté, la côte de Pramartino. Parcourant seul en tête les 8 km de descente, Boasson Hagen a devancé de 39 secondes le Néerlandais Bauke Mollema, le Français Sandy Casar se montrant le plus rapide pour la 3e place à 50 secondes. Le maillot jaune, Thomas Voeckler a perdu une vingtaine de secondes sur les autres favoris suite à une erreur commise lors de la descente finale. "C'est une grande journée pour moi", a déclaré Edvald Boasson Hagen après sa seconde victoire dans cette 98e édition du Tour. "J'étais déçu du résultat de l'étape d'hier, alors je voulais absolument faire le maximum aujourd'hui. L'équipe a bien travaillé en début d'étape et j'ai pu me glisser dans l'échappée. Ensuite, j'ai tout donné pour arriver au bout", a conclu le jeune Norvégien. Le fil de la course La bonne échappée a pris forme après 52 km et un début d'étape en boulet de canon (51,3 km/h de moyenne) au cours duquel aucun bon de sortie n'a été accordé aux divers attaquants. Quatorze hommes (Perez Moreno, Tjallingii, Fofonov, Muravyev, Amador, Boasson Hagen, Casar, El Fares, Leukemans, Hivert, Mollema, Paterski, Chavanel et Bozic) ont passé en tête les quatre des cinq difficultés de la journée, alors que Kevin De Weert, parti en contre-attaque avec Nicolas Roche et Johnny Hoogerland accrochés à sa roue, a tenté, sans succès au final, de se replacer au général. L'Espagnol Alberto Contador a attaqué dans la dernière côte, Pramartino, au seuil des 11 derniers kilomètres, sans réussir à distancer ses adversaires. Dans la descente, le triple vainqueur du Tour a pris les devants avec son compatriote Samuel Sanchez, mais le duo a été rejoint dans les derniers hectomètres par ses principaux adversaires, Evans, Andy et Frank Schleck. Voeckler, qui a pris des risques dans cette descente très raide, a fait une sortie de route sans gravité dans la cour d'une maison sur le bord de la route, après avoir échappé de peu à la chute une première fois. Demain, le peloton abordera l'étape la plus difficile de ce Tour 2011 entre Pinerolo et le sommet du col du Galibier. Les coureurs devront parcourir pas moins de 200 km et franchir trois cols hors catégorie. Sportfootmagazine.be, avec Belga