La première étape pyrénéenne a tenu toutes ses promesses et même plus ! L'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) s'est imposé au terme des 211 km qui séparaient Cugnaux de l'arrivée au sommet à Luz Ardiden. La bonne surprise est venue d'un Jelle Vanendert survolté qui a accompagné Samuel Sanchez durant toute la montée de Luz Ardiden et qui ne fini que 7 secondes derrière le champion olympique ! "J'ai pensé à la victoire mais Sanchez était vraiment trop fort sur le sprint final", a déclaré le coureur Omega Pharma-Lotto. "Je suis un peu déçu de finir deuxième mais bon, derrière un gars comme Sanchez c'est pas trop grave." Frank Schleck (Leopard-Trek) a pris la troisième place décrochant les autres favoris lors d'une attaque à 2,5km de l'arrivée au sommet. Le Luxembourgois termine à 10 secondes, mais prend quelques secondes sur les autres prétendants à la victoire finale comme l'Italien Ivan Basso, 4e à 30 secondes de Sanchez, l'Australien Cadel Evans, 5e, son frère Andy Schleck, 6e, l'Italien Damiano Cunego, 7e à 35 secondes, mais surtout l'Espagnol Alberto Contador, 8e à 43 secondes.

Philippe Gilbert, qui voulait "se tester" dans la montagne, a bien tenu le choc dans le Tourmalet avant de s'échapper dans la descente vers Luz. Après avoir été repris par le groupe des favoris et lâché dans la montée finale, Gilbert n'a pas paniqué, "Ils allaient trop vite pour moi donc j'ai pris mon rythme et j'ai fait comme j'ai pu. C'était très dur", a expliqué Philippe Gilbert après avoir franchi la ligne. Notre champion de Belgique n'aura finalement concédé que 3 minutes 20 secondes à Sanchez.

Le fil de la course

Le groupe a abordé le premier col, la Hourquette d'Ancizan, avec près de six minutes d'avance. Dans la descente, plusieurs coureurs ont chuté mais ont pu poursuivre la course, notamment Voeckler qui en a été quitte pour une frayeur en touchant une voiture sur le bas-côté.

Le champion de France Sylvain Chavanel, parti en contre-attaque, n'a pu effectuer la jonction. Son compagnon, le Tchèque Roman Kreuziger, s'est rapproché mais s'est épuisé dans la montée du Tourmalet, le premier col hors catégorie de ce Tour, dans lequel l'équipe des frères Schleck a haussé le rythme.

Jérémy Roy a franchi le sommet en tête (Km 175,5) devant le Gallois Geraint Thomas. Le duo s'est présenté au pied de l'ascension finale (13,3 km à 7,4%) avec 2 min 15 sec d'avance sur les premiers poursuivants, parmi lesquels Sanchez et Vandendert, et 2 min 30 sec sur le peloton toujours mené par l'Allemand Jens Voigt pour le compte des Schleck.

Sanchez et Vanendert se sont dégagés du groupe intercalé pour prendre le commandement à 7 kilomètres de la ligne. Derrière eux, les favoris se sont timidement testés jusqu'à l'attaque de Frank Schleck.

Devant les difficultés de Contador pour assumer la poursuite, Basso et Evans ont accéléré le rythme pour ne lâcher qu'une vingtaine de secondes à l'aîné des frères Schleck.

Samuel Sanchez, 33 ans, a enlevé son premier succès dans le Tour. L'an passé, il s'était classé quatrième du classement final. Il en profite pour endosser le maillot à pois de meilleur grimpeur, maillot que lui cède le Néerlandais Johnny Hoogerland.

Un autre Néerlandais Robert Gesink, distancé dès le Tourmalet, a cédé lui son maillot blanc de meilleur jeune au Français Arnold Jeannesson.

Le Français Thomas Voeckler (Europcar), 9e de l'étape à 50 secondes, conserve son maillot jaune de leader au classement général devant Franck Schleck.

La 13e étape conduira demain les coureurs de Pau à Lourdes sur 152,5 km.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La première étape pyrénéenne a tenu toutes ses promesses et même plus ! L'Espagnol Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) s'est imposé au terme des 211 km qui séparaient Cugnaux de l'arrivée au sommet à Luz Ardiden. La bonne surprise est venue d'un Jelle Vanendert survolté qui a accompagné Samuel Sanchez durant toute la montée de Luz Ardiden et qui ne fini que 7 secondes derrière le champion olympique ! "J'ai pensé à la victoire mais Sanchez était vraiment trop fort sur le sprint final", a déclaré le coureur Omega Pharma-Lotto. "Je suis un peu déçu de finir deuxième mais bon, derrière un gars comme Sanchez c'est pas trop grave." Frank Schleck (Leopard-Trek) a pris la troisième place décrochant les autres favoris lors d'une attaque à 2,5km de l'arrivée au sommet. Le Luxembourgois termine à 10 secondes, mais prend quelques secondes sur les autres prétendants à la victoire finale comme l'Italien Ivan Basso, 4e à 30 secondes de Sanchez, l'Australien Cadel Evans, 5e, son frère Andy Schleck, 6e, l'Italien Damiano Cunego, 7e à 35 secondes, mais surtout l'Espagnol Alberto Contador, 8e à 43 secondes. Philippe Gilbert, qui voulait "se tester" dans la montagne, a bien tenu le choc dans le Tourmalet avant de s'échapper dans la descente vers Luz. Après avoir été repris par le groupe des favoris et lâché dans la montée finale, Gilbert n'a pas paniqué, "Ils allaient trop vite pour moi donc j'ai pris mon rythme et j'ai fait comme j'ai pu. C'était très dur", a expliqué Philippe Gilbert après avoir franchi la ligne. Notre champion de Belgique n'aura finalement concédé que 3 minutes 20 secondes à Sanchez. Le fil de la course Le groupe a abordé le premier col, la Hourquette d'Ancizan, avec près de six minutes d'avance. Dans la descente, plusieurs coureurs ont chuté mais ont pu poursuivre la course, notamment Voeckler qui en a été quitte pour une frayeur en touchant une voiture sur le bas-côté. Le champion de France Sylvain Chavanel, parti en contre-attaque, n'a pu effectuer la jonction. Son compagnon, le Tchèque Roman Kreuziger, s'est rapproché mais s'est épuisé dans la montée du Tourmalet, le premier col hors catégorie de ce Tour, dans lequel l'équipe des frères Schleck a haussé le rythme. Jérémy Roy a franchi le sommet en tête (Km 175,5) devant le Gallois Geraint Thomas. Le duo s'est présenté au pied de l'ascension finale (13,3 km à 7,4%) avec 2 min 15 sec d'avance sur les premiers poursuivants, parmi lesquels Sanchez et Vandendert, et 2 min 30 sec sur le peloton toujours mené par l'Allemand Jens Voigt pour le compte des Schleck. Sanchez et Vanendert se sont dégagés du groupe intercalé pour prendre le commandement à 7 kilomètres de la ligne. Derrière eux, les favoris se sont timidement testés jusqu'à l'attaque de Frank Schleck. Devant les difficultés de Contador pour assumer la poursuite, Basso et Evans ont accéléré le rythme pour ne lâcher qu'une vingtaine de secondes à l'aîné des frères Schleck. Samuel Sanchez, 33 ans, a enlevé son premier succès dans le Tour. L'an passé, il s'était classé quatrième du classement final. Il en profite pour endosser le maillot à pois de meilleur grimpeur, maillot que lui cède le Néerlandais Johnny Hoogerland. Un autre Néerlandais Robert Gesink, distancé dès le Tourmalet, a cédé lui son maillot blanc de meilleur jeune au Français Arnold Jeannesson. Le Français Thomas Voeckler (Europcar), 9e de l'étape à 50 secondes, conserve son maillot jaune de leader au classement général devant Franck Schleck. La 13e étape conduira demain les coureurs de Pau à Lourdes sur 152,5 km. Sportfootmagazine.be, avec Belga