On le savait, le final de cette dixième étape, courue entre Aurillac et Carmaux, convenait à merveille aux sprinters. Néanmoins, une surprise s'est tout de même invitée sur les routes du Tour cet après midi. André Greipel (Omega Pharma-Lotto) est parvenu à devancer son grand rival, Marc Cavendish, et ainsi remporter pour la première fois de sa carrière une étape de la Grande Boucle. Cette victoire ne fut pas le seul fait marquant de la journée. Dans les quinze derniers kilomètres, Philippe Gilbert a encore une fois assuré le spectacle en tentant une échappée avant d'être repris à moins de cinq kilomètres du but.

Une première pour Greipel "Cela faisait des années que je pensais à cette victoire" a déclaré André Greipel, quelques minutes après sa superbe victoire. "C'est un sentiment incroyable que de gagner une étape de la plus grande course du monde. Je remercie toute mon équipe." Le succès du sprinter allemand s'est dessiné en partie grâce à notre champion de Belgique : "quand Gilbert a attaqué, cela m'a donné de la confiance. Ensuite, je me suis mis dans la roue de Cavendish et j'y suis resté." On connait la suite.

Le fil de la course

Dès les premiers kilomètres de cette étape, courte mais vallonnée, une échappée de six coureurs s'est formée. Les Français Di Grégorio, Minard, Vichot, El Fares, et Delaplace, ainsi que l'Italien Marcato, se sont détachés au 14e km pour passer en tête quatre des cinq difficultés au programme.

Dans la dernière, dont le sommet était situé à 15 km de l'arrivée, le peloton a repris successivement tous les échappés. Après une accélération de son équipe, Philippe Gilbert est parvenu à provoquer une cassure, emmenant avec lui Thomas Voeckler, Dries Devenijns, Tony Martin et Tony Galopin. Au panache, alors que le peloton reformé derrière lui revenait sur ce groupe de tête, le N.1 mondial est reparti en solo cette fois, mais les équipes BMC et HTC ont uni leurs forces afin d'annihiler son effort.

Qu'importe, bien calé dans la roue de Cavendish au dernier virage à 150m de l'arrivée, Greipel a repris le témoin pour l'équipe belge en dominant le sprinter de l'Île de Man dans les derniers mètres.

Quatorzième de l'étape, Philippe Gilbert conserve néanmoins son maillot vert. Il possède encore 17 points d'avance sur Jose Joaquin Rojas.

L'étape de demain, entre Blaye-les-Bains et Lavaur, devrait à nouveau convenir aux sprinters.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

On le savait, le final de cette dixième étape, courue entre Aurillac et Carmaux, convenait à merveille aux sprinters. Néanmoins, une surprise s'est tout de même invitée sur les routes du Tour cet après midi. André Greipel (Omega Pharma-Lotto) est parvenu à devancer son grand rival, Marc Cavendish, et ainsi remporter pour la première fois de sa carrière une étape de la Grande Boucle. Cette victoire ne fut pas le seul fait marquant de la journée. Dans les quinze derniers kilomètres, Philippe Gilbert a encore une fois assuré le spectacle en tentant une échappée avant d'être repris à moins de cinq kilomètres du but. Une première pour Greipel "Cela faisait des années que je pensais à cette victoire" a déclaré André Greipel, quelques minutes après sa superbe victoire. "C'est un sentiment incroyable que de gagner une étape de la plus grande course du monde. Je remercie toute mon équipe." Le succès du sprinter allemand s'est dessiné en partie grâce à notre champion de Belgique : "quand Gilbert a attaqué, cela m'a donné de la confiance. Ensuite, je me suis mis dans la roue de Cavendish et j'y suis resté." On connait la suite. Le fil de la course Dès les premiers kilomètres de cette étape, courte mais vallonnée, une échappée de six coureurs s'est formée. Les Français Di Grégorio, Minard, Vichot, El Fares, et Delaplace, ainsi que l'Italien Marcato, se sont détachés au 14e km pour passer en tête quatre des cinq difficultés au programme. Dans la dernière, dont le sommet était situé à 15 km de l'arrivée, le peloton a repris successivement tous les échappés. Après une accélération de son équipe, Philippe Gilbert est parvenu à provoquer une cassure, emmenant avec lui Thomas Voeckler, Dries Devenijns, Tony Martin et Tony Galopin. Au panache, alors que le peloton reformé derrière lui revenait sur ce groupe de tête, le N.1 mondial est reparti en solo cette fois, mais les équipes BMC et HTC ont uni leurs forces afin d'annihiler son effort. Qu'importe, bien calé dans la roue de Cavendish au dernier virage à 150m de l'arrivée, Greipel a repris le témoin pour l'équipe belge en dominant le sprinter de l'Île de Man dans les derniers mètres. Quatorzième de l'étape, Philippe Gilbert conserve néanmoins son maillot vert. Il possède encore 17 points d'avance sur Jose Joaquin Rojas. L'étape de demain, entre Blaye-les-Bains et Lavaur, devrait à nouveau convenir aux sprinters. Sportfootmagazine.be, avec Belga