Solidifier sa défense et se méfier d’un arrière central adverse: voici les défis de Carl Hoefkens contre OHL

Carl Hoefkens va devoir faire chauffer ses méninges pour trouver les solutions qui donneront plus d'équilibre à son onze de base. © Getty Images/iStock
Guillaume Gautier
Guillaume Gautier Journaliste pour Sport/Foot Magazine

Le déséquilibre du onze de l’entraîneur du FC Bruges devra être impérativement corrigé contre une séduisante équipe d’OHL qui amène aussi le danger par l’arrière.

Si le mauvais départ de Bruges n’est pas une nouveauté, après des sorties de starting-blocks déjà poussives ces dernières saisons, le déséquilibre du onze de Carl Hoefkens continue à sauter aux yeux, journée après journée. Face à Zulte Waregem, il a une nouvelle fois fallu un grand Simon Mignolet pour pallier les carences d’un milieu de terrain trop facilement mis sous pression et d’une défense démesurément exposée. Les quatre briques les plus basses du bloc brugeois sont condamnées aux miracles, et seul Big Si semble actuellement capable de les effectuer. Avec 2,44 prevented goals en trois sorties, le deuxième gardien des Diables est actuellement le portier ayant « arrêté » le plus de buts potentiels depuis le coup d’envoi du nouvel exercice.

Même Clinton Mata, meilleur correcteur défensif du championnat, semble parfois noyé dans les transitions adverses, mal protégé par un flanc droit que le gaucher Andreas Skov Olsen a le droit permanent de déserter. Plus ouverts que jamais, les matches du Club offrent des opportunités offensives conséquentes grâce à l’accumulation de talents individuels aux avant-postes, mais le manque de structure des schémas offensifs dédouble l’impression de solitude défensive à la perte de balle. L’équilibre passera sans doute par le mercato, mais devra aussi venir des méninges du banc de touche.

Contre OHL, il faudra déjà trouver les solutions car les Universitaires, bonnes surprises de ce début de saison, peuvent poser des soucis aux champions de Belgique, grâce notamment à l’apport offensif de l’un d’un arrière central.

Le défenseur central Louis Patris est l'atout offensif de Louvain en ce début de saison.
Le défenseur central Louis Patris est l’atout offensif de Louvain en ce début de saison.© iStock

L’audace de la défense à trois d’OHL

Sur la droite d’une défense à trois qui permet à OHL de réussir son début de saison, Marc Brys fait confiance à Louis Patris. En 270 minutes, le jeune Patris le lui rend bien, avec déjà un but et trois passes décisives au compteur. De quoi faire de lui le joueur le plus décisif de l’élite après trois sorties, en compagnie de Mike Trésor et Cyriel Dessers. Tout ça en étant le membre d’un trio défensif où les dépassements de fonction sont visiblement encouragés. C’est l’un des atouts des défenses à trois jouées avec audace. Quand l’un des défenseurs apporte le surnombre par une course verticale, rares sont les adversaires qui sont prêts à le défendre. Louis Patris joue sa partition favorite, dédoublant un Musa Al-Tamari souvent à l’intérieur du jeu pour offrir de précieux centres à ses couleurs.

Un flanc gauche brugeois averti en vaut deux.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici