Opinion

Jacques Sys

« Sans Simon Mignolet, le FC Bruges serait dernier »

Jacques Sys Jacques Sys, rédacteur en chef de Sport/Foot Magazine.

Le rédacteur en chef de Sport/Foot Magazine, Jacques Sys, évoque le week-end footballistique écoulé. Il revient sur les situations du FC Bruges et de l’Antwerp, mais aussi sur le transfert en Turquie de Dries Mertens.

Avec un bilan de neuf sur neuf en championnat, l’Antwerp est à la hauteur de ses ambitions pour l’instant.

JACQUES SYS: « Et contre OHL Louvain, le matricule 1 a non seulement remporté le match, mais en produisant en plus du beau jeu avec une identité. C’est un mérite de l’entraîneur Mark van Bommel. Radja Nainggolan joue désormais plus haut, Michael Frey continue de marquer malgré la concurrence de Vincent Janssen. L’attaquant suisse joue d’une manière complètement différente de celle de la saison dernière. Il court beaucoup, appelle le ballon et se montre toujours disponible. Mais bien sûr, il est trop tôt pour couvrir van Bommel de trop d’éloges. Il avait connu d’assez bons débuts la saison dernière à Wolfsburg avant que son équipe ne commence à couler. Des jugements sont portés trop rapidement sur les entraîneurs. Regardez Wouter Vrancken. Il est maintenant encensé à Genk, alors qu’il est quasiment impossible de trouver un équilibre après si peu de temps. Genk s’en sort bien sûr très bien en choisissant le chemin le plus court vers le but. C’est dommage que Cyriel Dessers s’en aille maintenant. Cela aura aussi pour conséquence que Vrancken devra travailler sur d’autres modèles de jeu et avec d’autres leaders dans les prochaines semaines. »

A l'image de Michel-Ange Balikwisha, l'Antwerp a réussi son début de saison.
A l’image de Michel-Ange Balikwisha, l’Antwerp a réussi son début de saison.© iStock

Pour rester sur le sujet des entraîneurs, Carl Hoefkens a manqué son départ avec le Club de Bruges.

SYS : « Quatre sur neuf est un bien maigre bilan en effet. Mais le plus inquiétant est que sans Simon Mignolet, cela aurait pu être un zéro sur neuf et le Club se serait retrouvé dernier. Lors de la première journée de championnat contre Genk, ils auraient dû perdre et si Zulte Waregem s’était montré plus efficace vendredi, il aurait mené 0-2 au quart d’heure.

Bien sûr, le gardien de but est un facteur important d’une équipe, mais le fait qu’il soit le meilleur élément lors des trois matches disputés jusqu’à présent est un indicateur. Il n’y a absolument aucune idée dans le jeu du Club. Bien sûr, en tant qu’entraîneur, vous êtes sous pression et il serait absurde de blâmer Carl Hoefkens pour cela. Trop de joueurs ne sont pas en forme et en particulier certains tauliers comme Hans Vanaken et Clinton Mata. Sans évoquer les lacunes en défense. Hoefkens devra impérativement trouver des solutions. Mais quand on entend chaque jour que le Club est à la recherche de nouveaux joueurs, ce n’est pas évident de pouvoir bien travailler pour un coach. Il faut à chaque fois reconstruire. Et pour le moment, cette situation ne favorise pas la stabilité dont le Club a besoin. »

Carl Hoefkens n'imaginait pas se prendre la tête aussi souvent en ce début de saison avec le Club Brugeois.
Carl Hoefkens n’imaginait pas se prendre la tête aussi souvent en ce début de saison avec le Club Brugeois.© iStock

Dans l’actualité des Diables rouges, on retiendra le futur transfert de Dries Mertens qui va quitter Napoli pour le Galatasaray en Turquie.

SYS : « Le choix de l’argent. Apparemment, il peut y gagner trois millions d’euros supplémentaires par an. Dans un club qui croule sous les dettes. Mais en tant que footballeur, vous vous mettez souvent hors jeu dans le championnat turc. D’habitude, tu y vas pour terminer ta carrière. Mertens a bien sûr 35 ans et la probabilité qu’il soit repris pour la Coupe du monde n’est pas si grande qu’on pourrait le penser. Il en a probablement tenu compte au moment d’effectuer son choix. »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici