Roberto Martinez salue les performances de Kevin De Bruyne et Zeno Debast contre le pays de Galles:

Roberto Martinez avec Kevin De Bruyne, le meilleur meneur de jeu qui soit. (Photo by Matthew Ashton - AMA/Getty Images)
/ /

Le sélectionneur fédéral estime que le joueur de Manchester City est le meilleur meneur de jeu qui soit. Il trouvait que le jeune Anderlechtois avait livré la meilleure prestation d’un début depuis qu’il est en fonction chez les Diables rouges.

Roberto Martinez a salué la performance de Kevin De Bruyne, auteur d’un but et d’une passe décisive, lors de la victoire 2-1 de la Belgique sur le pays de Galles, jeudi. « Dans le football actuel, Kevin est le meilleur meneur de jeu qui soit », a résumé le sélectionneur des Diables Rouges en conférence de presse.

« C’est surtout la manière dont il voit les matchs, où il court. Il a réalisé une performance magique et ce n’était pas la première fois. Nous ne pouvons que nous réjouir de compter un tel joueur dans nos rangs. »

La surprise de la soirée était la titularisation de Zeno Debast. Le jeune défenseur d’Anderlecht a tenu son rang, même s’il s’est laissé dépasser en début de seconde période sur le but gallois. « J’étais sur la ligne de touche et je me demandais comment c’était possible que ce soit seulement son premier match international », a commenté Martinez. « Pour moi, il s’agit de la meilleure prestation effectuée par un débutant sous mes ordres en équipe nationale. Il apprendra du but concédé, cela le rendra meilleur et plus fort. » Debast peut désormais espérer une sélection au Mondial après ces débuts réussis. « Alderweireld et Vertonghen m’ont soutenu énormément et cela m’a aidé à mieux entrer dans le match », a confié l’Anderlechtois après la rencontre. « Je me suis amusé. Ce serait bien sûr formidable d’aller au Mondial. Je suis reconnaissant envers le sélectionneur. Je vais continuer comme je le fais maintenant dans les prochaines semaines et mois. »

Le sélectionneur a vu une rencontre à deux visages. « J’ai trouvé notre première mi-temps très bonne, contre un pays de Galles compétitif. Ils ont mis de l’intensité et nous avons bien géré cela. Avec le ballon, nous avons trouvé des ouvertures. En seconde période, nous étions trop lents dans nos mouvements. C’était deux prestations différentes, mais nous avons obtenu une solide victoire et c’est ce que nous voulions. »

Vu la victoire 0-2 des Pays-Bas en Pologne, les Diables doivent s’imposer par au moins trois buts d’écart dimanche à Amsterdam pour se qualifier au ‘Final Four’. « Je vois ce duel contre les Pays-Bas surtout comme la préparation idéale au Mondial. Le point de départ sera d’essayer d’obtenir autant de points que les Pays-Bas et nous verrons ensuite où la différence de buts nous mène. »