Pro league: le conseil d’administration accueille deux nouveaux membres

© Belga

L’Assemblée générale de la Pro League, rassemblant les 26 clubs professionnels du paysage footballistique belge, a approuvé lundi la réforme du Conseil d’administration qui accueille deux membres indépendants.

Ces nouveaux administrateurs sont Bart De Smet, président de la FEB, la fédération des entreprises de Belgique, et vice-président de la ligue belge de volley, et Isabelle Mazzara, directrice générale de l’ULB et présidente de Wallonie-Bruxelles Enseignement. De 2013 à 2019, elle a présidé le Comité de direction du SPF Intérieur avec, entre autres, la Cellule Football sous sa responsabilité, a détaillé un communiqué de la Pro League.

Ce Conseil d’administration est désormais aussi composé de 6 membres, dont 2 représentants du G5 (Anderlecht, Club Bruges, La Gantoise, Genk et l’Antwerp), 1 représentant des autres clubs de Jupiler Pro League et 1 administrateur de Challenger Pro League.

L’Assemblée Générale a également désigné Lorin Parys, le CEO de la Pro League, comme président exécutif. « Un bel encouragement à continuer à travailler sur les principes de ‘Football First’ et une marque de confiance pour l’équipe », a commenté l’intéressé.

« Avec la composition d’un nouveau Conseil d’Administration, l’approbation des nouveaux statuts, un nouveau règlement des licences, une ‘company policy’ et la mise en place de la Pro League University, nous mettons en pratique notre plan global ‘Football First' », s’est réjoui Lorin Parys. « Nous optons pour un Conseil d’Administration plus restreint mais dynamique. Wouter Vandenhaute (Anderlecht), Sven Jaecques (Antwerp), Philippe Bormans (Union) et Harm Van Veldhoven (Lommel, représentant la Challenger Pro League) représenteront les clubs. Bart De Smet et Isabelle Mazzara apporteront une injection de savoir-faire professionnel et d’expérience de l’extérieur. Je suis convaincu que leur désignation constituera une réelle plus-value pour le football professionnel belge. »

De nouvelles conditions de licences ont également été ratifiées. L’objectif est notamment d’investir dans le football féminin, dans le football des jeunes et dans le handifoot ainsi que de faire de tous les clubs belges des entreprises saines. Ceux qui dépensent plus que ce qu’ils gagnent, ou qui ne progressent pas suffisamment pour atteindre un capital positif, seront pénalisés par des retraits de points.