Jan Vertonghen s’engage pour deux ans avec Anderlecht : « La raison principale de mon transfert, c’est que je veux garder le contrôle sur ma carrière

Jan Vertonghen portera le numéro 14 à Anderlecht. (Photo by Jeroen Meuwsen/Orange Pictures/BSR Agency/Getty Images)
/ /

Depuis ce jeudi soir, on avait plus de doute sur le transfert. Le joueur le plus sélectionné en équipe nationale va donc découvrir son championnat national à 35 ans.  Il portera le numéro 14.

Après Toby Alderweireld (Antwerp) et Dedryck Boyata (Club de Bruges), un troisième défenseur central des Diables Rouges rejoint le championnat belge. Anderlecht a en effet annoncé ce vendredi l’arrivée de Jan Vertonghen en provenance de Benfica. Il portera le numéro 14.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Le Diable Rouge le plus capé de l’histoire (139 rencontres depuis 2007) s’est engagé pour deux ans avec le Sporting d’Anderlecht. Il était arrivé à Bruxelles jeudi et y a passé la traditionnelle visite médicale. « Au RSC Anderlecht, il apportera une bonne dose d’expérience dans un groupe jeune et il constituera un atout très important pour la défense des Mauve et Blanc », précise son nouvel employeur.

Comme Alderweireld et Boyata, Jan Vertonghen va découvrir à 35 ans le championnat de Belgique sur le tard, à quelques mois du Mondial au Qatar (20 novembre-18 décembre). 

Formé au Germinal Beerschot, Jan Vertonghen avait en effet quitté la Belgique en 2003 à l’âge de 16 ans pour aller terminer sa formation à l’Ajax Amsterdam, où il allait lancer sa carrière professionnelle en 2006. Prêté au RKC Waalwijk en 2007, il a quitté l’Ajax en 2012, après 220 matches deux coupes et deux titres nationaux pour Tottenham.

Le défenseur est resté huit ans chez les Spurs et joué 315 rencontres. Il y était arrivé en fin de contrat en 2020. Il s’était alors engagé au Benfica Lisbonne, où il avait fini par perdre son statut de titulaire après avoir joué 89 rencontres. Il espère désormais recevoir du temps de jeu au Lotto Park avant la Coupe du monde qui débute le 20 novembre au Qatar. 

Vertonghen arrive au RSC Anderlecht qui vient de subir deux défaites en Jupiler Pro League (2-1 à l’Union et 0-1 face à La Gantoise). Les Mauves ne sont que 7e au classement avec un bilan de 9 points sur 18. Ils accueillent OHL dimanche à 13h30.

Jan Vertonghen posant avec son nouveau maillot mauve et blanc. (rsca.be)

« Je devais décider rapidement. Je n’aime pas cela »

« La raison principale de mon transfert, c’est que je veux garder le contrôle sur ma carrière, je veux décider quand j’arrête le football et avec quel sentiment », a expliqué Vertonghen. « Ces dernières semaines, j’avais perdu ça. Anderlecht m’a donné deux ans de contrat et après c’est fini je pense. J’ai beaucoup d’ambition. Wouter Vandenhaute (le président du club, ndlr) et Peter Verbeke (le CEO, ndlr) aussi. Ils m’ont expliqué leur projet de ramener le club au plus haut niveau. »
Les premiers contacts avec Anderlecht remontent à la semaine passée. « Le coup de téléphone de Wouter est arrivé au bon moment », a souri le défenseur, qui confie que c’était « un choix difficile, car tout est allé très vite. Je devais décider rapidement. Je n’aime pas cela. Mais il y avait le délai pour être sur les listes des Coupes d’Europe. J’ai dû m’adapter. »
Assurer sa place en Coupe du monde n’était pas la motivation principale du Diable Rouge. « J’ai parlé avec Roberto Martinez avant de signer à Anderlecht, mais je n’avais pas peur pour la Coupe du monde. Il y a des blessés à ma position à Benfica. J’allais donc jouer. Mais je veux être important pour l’équipe. Même s’il est préférable d’aborder la Coupe du monde avec du rythme de match, je ne suis pas venu ici pour l’équipe nationale, mais pour Anderlecht. »

« Aider tout le monde »


Vertonghen arrive dans un effectif rempli de jeunes joueurs. « Je pense que l’on attend de moi que je joue un peu le rôle de mentor. Mais cela viendra naturellement. Je vais essayer d’aider tout le monde et de partager mon expérience. »
Anderlecht a été battu 0-1 par La Gantoise jeudi. « J’ai un peu regardé le match mais c’était une soirée un peu chaotique, à un moment nous étions vingt dans la pièce pour regarder mon contrat. Je sais que tout le monde au club veut gagner et j’espère aider à ça, en apportant ma qualité et mon expérience. »
« L’équipe possède plein de jeunes talents », a ajouté ‘Sterke Jan’. « L’ambition de ramener Anderlecht là où il doit être, au sommet en Belgique, m’a séduit. Venir ici est la bonne décision. »


Parti à l’Ajax Amsterdam alors qu’il avait 17 ans, Vertonghen va découvrir, à 35 ans, le championnat belge. « Je n’ai pas regardé beaucoup de matchs. Je regardais les résultats et les interviews et je connais beaucoup de joueurs. » En ce qui concerne sa condition, il a joué quelques matchs de préparation avec Benfica. « Nous verrons quand je pourrai entrer en action. »