Les news de D1A: un ancien de Genk pour le FC Bruges, Raman veut partir à l’étranger et Tissoudali revient sur sa blessure

Le milieu de Sheffield United, Sander Berge (à droite sous le maillot de Genk), va-t-il devenir le coéquipier d'Hans Vanaken au FC Bruges ? © iStock

Chaque jour, nous reviendrons sur les informations importantes dans les coulisses des clubs de D1A et D1B. Aujourd’hui, voici des nouvelles du FC Bruges, d’Anderlecht et de La Gantoise.

En attendant Sander

Après le transfert sortant record de Charles De Ketelaere, le FC Bruges se verrait bien aussi battre le record du transfert entrant le plus cher de l’histoire de la Jupiler Pro League, histoire de lancer un message clair à la concurrence alors que le début de saison n’est pas des plus réjouissants en termes de résultats.

Les Blauw en Zwart ont jeté leur dévolu sur Sander Berge, qui fut l’un des éléments clés du Genk champion de Belgique en 2019. Le Norvégien est aujourd’hui l’une des pièces importantes de l’échiquier de Sheffield United, qui évolue dans l’antichambre de la Premier League.

Arrivé outre-Manche alors que les Blades évoluaient encore au sein de la plus haute division du football anglais, l’international norvégien n’entend pas vivre une seconde saison dans l’ombre du meilleur championnat du monde.

S’il ne serait pas contraire à la possibilité de vivre une aventure en Ligue des Champions sous le maillot rayé bleu et noir de Bruges, une arrivée de Berge au Jan Breydel stadion est (très) loin d’être acquise.

Premièrement, Sheffield United considère que l’offre du champion de Belgique, estimée à environ 15 millions d’euros, est insuffisante. Les Blades aimeraient bien recevoir plus de 20 millions d’euros pour leur meilleur joueur, surtout qu’ils avaient signé un chèque d’un montant supérieur, 23 millions d’euros, pour s’attacher ses services alors qu’il défendait encore les couleurs de Genk.

Deuxièmement, Sander Berge préférerait rejoindre une formation de Premier League et Sheffield aurait également reçu de belles propositions de clubs de cette division. La date de fermeture du marché est en tout cas le 1er septembre. Si Sheffield ne devait pas trouver d’accord avec un pensionnaire de PL d’ici là, peut-être que le Club pourrait alors en profiter.

Anderlecht sur le marché des transferts

Peter Verbeke est un homme très occupé ces jours-ci. Dans son bureau de Neerpede se trouve une jolie pile de dossiers de transferts dont ceux de Sergio Gómez et Francis Amuzu. Le premier semble d’ailleurs se rapprocher de jour en jour d’un transfert à Manchester City.

Selon La Dernière Heure, les négociations entre les deux clubs vont dans le bon sens, même si le bon montant n’a pas encore été trouvé pour un accord. Anderlecht réclame 15 millions d’euros pour son meilleur joueur de la saison dernière qui pourrait devenir la doublure de João Cancelo chez les Cityzens. Il ne sera peut-être dès lors plus question d’un prêt à Girona comme cela fut évoqué voici quelques jours.

Le transfert de Francis Amuzu à Nice est en revanche en stand-by selon le même journal. Anderlecht souhaite que les Aiglons mettent un peu plus d’argent (environ huit millions d’euros) sur la table des négociations. Les Bruxellois veulent aussi avoir la possibilité de de racheter Amuzu à un prix favorable. Nottingham Forest a donc profité de la situation pour se positionner dans l’ombre. Les Reds seraient prêts à récupérer Ciske si d’aventure un déménagement sur la côte d’Azur ne devait pas se réaliser.

Benito Raman est toujours sur le départ à Anderlecht. Ce serait probablement plus pour une destination à l'étranger que pour La Gantoise.
Benito Raman est toujours sur le départ à Anderlecht. Ce serait probablement plus pour une destination à l’étranger que pour La Gantoise.© iStock

Un retour à La Gantoise de Benito Raman , toujours excédentaire au Parc Astrid, est en revanche définitivement exclu. L’attaquant ne semble pas très enthousiaste à l’idée de revenir à la Ghelamco Arena et les Buffalos n’étaient pas convaincus à 100% qu’il soit le remplaçant idéal de Tarik Tissoudali, blessé pour de longs mois. L’éphémère Diable Rouge aimerait se trouver un défi à l’étranger.

Enfin, les tensions entre l’Union et Anderlecht concernant l’arrivée de Felice Mazzu au Lotto Park semblent terminées. Il fut question d’un procès pendant tout un temps, mais l’avocat de l’entraîneur, Maître Louis Derwa, a annoncé la bonne nouvelle ce mardi soir. « Nous sommes tous ravis d’avoir trouvé une solution définitive », a-t-il déclaré.

« Ça va un peu mieux chaque jour. La douleur est moindre et aussi mentalement, je vais mieux », a affirmé Tarik Tissoudali dans un entretien accordé au Nieuwsblad. Le dribbleur marocain de La Gantoise doit vivre une très longue rééduction après s’est déchiré le ligament croisé du genou lors de la rencontre de championnat contre Saint-Trond. Il sera indisponible pendant au moins six mois.

« Quand ils m’ont annoncé la mauvaise nouvelle, j’ai versé une petite larme. Ce fut un choc d’apprendre combien de temps il me faudrait pour retrouver les terrains », détaille le Soulier d’Ebene 2022.

Tarik Tissoudali lors du match contre Saint-Trond qui fut fatal pour ses ligaments croisés.
Tarik Tissoudali lors du match contre Saint-Trond qui fut fatal pour ses ligaments croisés.© iStock

Cette blessure est tombée au plus mauvais des moments. « J’étais en pourparlers avancés avec Al-Rayyan du Qatar et puis il y avait la Coupe du monde qui arrivait… C’est surtout le transfert annulé qui me rend très triste. C’était vraiment beaucoup d’argent. Je voulais que mes enfants n’aient pas à s’en soucier plus tard. Mais grâce aux amis et à la famille, j’ai retrouvé ma paix intérieure et je m’accroche à ma conviction : « la procrastination n’est pas une annulation ».

La Gantoise a bien tenté de faire quelques efforts financiers pour garder son joueur vedette. « J’avais l’impression que le club voulait aussi faire un effort pour m’offrir plus. J’espère et je pense qu’ils ne me laisseront pas tomber. En tout cas, le président a exprimé sa confiance en moi. Je crois que je peux revenir plus fort et ce n’est certainement pas la fin de ma carrière. De nombreuses années merveilleuses m’attendent encore », pense Tissoudali, philosophe.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici