Pro League: la grande analyse du premier tour du top 4 provisoire: Genk, l’Union, l’Antwerp et le FC Bruges

Genk et l'Union sont les deux équipes les plus performantes de ce premier tour de compétition. (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images)
Guillaume Gautier
Guillaume Gautier Journaliste pour Sport/Foot Magazine

Avec une stat’ décryptée par club, tour d’horizon de la première moitié du championnat belge. Pour notre troisième et dernier chapitre, on s’intéresse aux statistiques marquantes des quatre premiers de la compétition: Genk, l’Union, l’Antwerp et le FC Bruges.

Genk : 40,5 expected goals

Leader autoritaire du championnat, le Racing de Wouter Vrancken se distingue surtout par sa faculté exceptionnelle à se créer un paquet d’occasions à chaque rencontre. Les mouvements mis en place par l’ancien coach du KaVé et la qualité dans la surface de Paul Onuachu font des ravages. Les Limbourgeois carburent à 40,5 xG en 17 journées, soit sept de plus que leur plus proche concurrent en la matière. Le tout avec un jeu pourtant moins obnubilé par le front du Nigérian, avec un taux de passes longues à la baisse et une moyenne de 10,33 centres par match qui est tout simplement la plus faible du championnat.

Les mouvements mis en place par l’ancien coach du KaVé et la qualité dans la surface de Paul Onuachu font des ravages. (Photo by KRISTOF VAN ACCOM/BELGA/AFP via Getty Images)

Union : 17,96 expected goals concédés

Si Genk est la référence offensive du championnat, l’Union reste toujours intransigeante à l’autre bout du terrain. Ni les ingrédients collectifs amenés par Karel Geraerts, avec des circuits de possession mieux maîtrisés, ni les qualités différentes de Victor Boniface ou Simon Adingra n’ont altéré l’excellente santé défensive des Unionistes, toujours dirigés par un Christian Burgess majestueux dans l’art de réduire à néant les supériorités numériques ou positionnelles créées par ses adversaires. Derrière, les Saint-Gillois sont toujours sûrs.

La défense des Unionistes, toujours dirigée par un Christian Burgess majestueux dans l’art de réduire à néant les supériorités numériques ou positionnelles créées par ses adversaires. (Photo by LAURIE DIEFFEMBACQ/BELGA/AFP via Getty Images)

Antwerp : 8,42 tirs concédés par match

Si la saison dernière, le Great Old avait dû compter sur un Jean Butez miraculeux pour se classer parmi les meilleures défenses du championnat malgré un nombre bien trop important de tirs concédés, le Français passe un début de saison plus tranquille derrière la défense mise en place par Mark van Bommel. L’expérience de Toby Alderweireld et l’agressivité défensive de William Pacho forment un duo rarement mis en difficulté, et seule l’Union a concédé moins de tirs que les Anversois depuis le début de saison.

L’expérience de Toby Alderweireld (sur la photo) et l’agressivité défensive de William Pacho forment un duo rarement mis en difficulté. (Photo by Rene Nijhuis/Orange Pictures/BSR Agency/Getty Images)

FC Bruges : 59,2% de possession

Dominants au classement final depuis plusieurs années, les Blauw en Zwart étaient par contre fréquemment malmenés dans la hiérarchie de la possession, loin d’être une nécessité absolue pour Philippe Clement et rapidement abandonnée par Alfred Schreuder. L’arrivée d’un milieu défensif capable d’étouffer les opportunités de transitions et d’un attaquant toujours disponible entre les lignes pour perpétuer la circulation offensive ont facilité la tâche des hommes de Carl Hoefkens. Avec Raphaël Onyedika en couverture et Ferran Jutgla en éclaireur, le ballon brugeois est soigneusement confisqué.

Avec Raphaël Onyedika en couverture et Ferran Jutgla (sur la photo) en éclaireur, le ballon brugeois est soigneusement confisqué. (Photo by KENZO TRIBOUILLARD/AFP via Getty Images)

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici