Où s’arrêtera OHL, la bonne surprise de ce début de saison ?

Mario Gonzalez , un buteur espagnol pour l'OHL qui se montre inspiré à Den Dreef. (Photo by Plumb Images/Getty Images)
Guillaume Gautier
Guillaume Gautier Journaliste pour Sport/Foot Magazine

Très actifs sur le mercato, les Universitaires ont réussi à ce que la mayonnaise prenne directement malgré les nombreux changements apportés à l’effectif. Aujourd’hui quatrième, le groupe de Marc Brys peut-il réaliser la même performance que l’Union l’an dernier ? Pour cela, il faudra commencer à gagner contre cette dernière, qui est sa bête noire à Den Dreef.

C’est l’invité-surprise du début de saison. Très actif sur le marché des transferts pour reconstruire un noyau essentiellement basé sur des prêts, OHL est parti en trombe, bousculant les grands noms du championnat et engrangeant contre les plus modestes grâce à un jeu de reconversions rapides spectaculaire. Interprète de l’espace sous-estimé, le capitaine Mathieu Maertens fait briller un collectif où les dédoublements du jeune Louis Patris, les dribbles irréguliers mais tranchants de Musa Al-Tamari ou les kilomètres avalés par Casper De Norre font des merveilles.

L’histoire du onze de Marc Brys ressemblera-t-elle à celle vécue par l’Union ? Les statistiques avancées font plutôt penser à un destin proche de celui du Beerschot d’Hernan Losada. Parce que derrière, les Louvanistes occupent l’avant-dernière place en termes d’expected goals concédés. Le surrégime est aussi présent à l’autre bout du terrain, avec seize buts marqués pour 10,9 expected goals « seulement ». Plan de jeu très efficace ou anomalie statistique ? La réponse de cette énigme donnera de précieuses indications quant au classement final des pensionnaires de Den Dreef.

Une Union maudite pour OHL à Den Dreef

Un premier élément de réponse pourrait tomber ce samedi pour la réception de l’Union Saint-Gilloise, une formation réputée pour son pragmatisme et son organisation. Le test idéal pour voir si l’attaque brabançonne est toujours efficace contre une défense composée de trois rocs solides, mais dont le gardien Anthony Moris a dû se retourner une fois de plus que son homologue louvaniste. Pour ce faire, OHL s’appuiera notamment sur son nouvel attaquant espagnol Mario Gonzalez. L’homme semble déjà bien se sentir dans l’animation offensive de Brys puisqu’il a déjà marqué à trois reprises lors des rencontres disputées à Den Dreef, dont un doublé contre Charleroi. Une statistique favorable pour le petit frère de Leicester City

Une autre donnée ne plaide en revanche pas en faveur d’OHL. Dans leurs installations, les Louvanistes ont remporté trois de leurs quatre duels, subissant une belle leçon de réalisme contre le FC Bruges (0-3). Historiquement, les Apaches saint-gillois se sentent bien dans les installations louvanistes puisqu’ils n’y ont plus perdu depuis 2018 et qu’ils y ont remporté leurs deux rencontres européennes cette saison.

La saison passée, l’OHL avait cependant réussi à prendre le dessus sur les Bruxellois au Parc Duden. Preuve que le druide Marc Brys est aussi capable de trouver la bonne potion pour surprendre les vice-champions de Belgique.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici