Maarten Vandevoordt va-t-il rejoindre le RB Leipzig plus tôt que prévu ?

Maarten Vandevoordt va-t-il quitter Genk dès cet été ? (Photo by Joris Verwijst/BSR Agency/Getty Images)
/ /

La grave blessure du gardien hongrois Peter Gulcasi pourrait contraindre le club allemand à activer une clause prévue dans le contrat de Vandevoordt. Celui-ci ne doit en effet rejoindre l’Allemagne qu’en 2024.

En raison de la grave blessure du gardien et capitaine Peter Gulacsi, Leipzig pourrait avancer d’un an l’arrivée de Maarten Vandevoordt, le dernier rempart de Genk. « Les clubs ont convenu à l’époque qu’il pourrait venir dès 2023 », a déclaré le directeur sportif du club allemand Max Eberl, lundi, lors du stage du RB à Abou Dhabi.

En avril 2022, Genk et Leipzig avaient trouvé un accord pour le transfert de Vandevoordt en Allemagne en 2024. D’ici là, le gardien de 20 ans reste dans le Limbourg. Mais la rupture du ligament croisé subie début octobre par Gulacsi pourrait changer la donne. D’autant plus que le Hongrois de 32 ans a dû subir une autre opération en raison d’une bactérie au genou et pourrait ne pas être opérationnel avant la prochaine saison. « Il faut regarder comment la situation des gardiens de but évolue pour nous », a ajouté Eberl.

Le directeur général a souligné qu’une « rupture du ligament croisé n’est pas facile, surtout à cet âge. » Après la deuxième opération, le club attend de voir à quelle vitesse progresse la rééducation de Gulacsi. Janis Blaswich, 31 ans, remplace actuellement Gulacsi dans le but. Le vainqueur de la dernière Coupe d’Allemagne a recruté en octobre le Norvégien Orjan Nyland, 32 ans, comme doublure. 

Vandevoordt a disputé tous les matchs de championnat avec Genk, solide leader de la Jupiler Pro League, cette saison. Il est aussi le gardien titulaire de l’équipe nationale espoirs, qui disputera l’Euro U21du 21 juin au 8 juillet.