Les news de D1A: l’Antwerp compte sur Frey, les dossiers chauds du Standard et les millions du FC Bruges

L'Antwerp devrait être privée de Michael frey pour au moins un mois (Photo by Joris Verwijst/Orange Pictures/BSR Agency/Getty Images)
Steve Van Herpe
Steve Van Herpe Steve Van Herpe est rédacteur de Sport/Voetbalmagazine.

Chaque jour, nous reviendrons sur les informations importantes dans les coulisses des clubs de D1A et D1B. Aujourd’hui, voici des nouvelles venues de l’Antwerp, du Standard et du FC Bruges.

Pas de remplaçant pour Michael Frey

Gazet van Antwerpen rapporte dans son édition du jour que l’Antwerp ne cherchera pas à remplacer Michael Frey, blessé ce dimanche lors du déplacement à La Gantoise. L’attaquant suisse de 28 ans souffre d’une petite déchirure au mollet, mais le Great Old estime qu’il ne devrait pas être éloigné des terrains pendant très longtemps. Surnommé The Tank, frey a prouvé par le passé qu’il revenait généralement plus vite de blessure que la grande majorité de ses collègues. Sur le papier, ce type de blessure au mollet devrait le priver de matches pendant au moins un mois.

Le directeur sportif Marc Overmars a déclaré aux supporters lors de la séance d’entraînement matinale de lundi que l’Antwerp préférerait encore transférer un ailier polyvalent, capable de dépanner en pointe. Il veut aussi alléger le noyau, maintenant que l’Antwerp sait qu’il ne jouera que sur deux fronts sur cette saison au lieu de trois.

Stipe Perica veut forcer son transfert au Standard qui tient à l’oeil Balanta

Selon le Het Belang van Limburg, Stipe Perica est toujours l’une des pistes prioritaires pour devenir le nouvel attaquant profond du Standard. Le Croate n’est pas un incconu du championnat belge puisqu’il avait été prêté à Mouscron lors de la saison 2019-20. Lors de ce passage dans le Hainaut, il avait planté 8 roses en 16 apparitions sous le maillot des Hurlus. Un bilan plus d’honorable.

Stipe Perica (en jaune) du Maccabi Tel Aviv sera-t-il le nouvel attaquant du Standard. Il connaît déjà bien la Belgique pour avoir évolué en prêt pendant un an à Mouscron. (Photo by Photo Prestige/Soccrates/Getty Images)

Juste avant son but lors du match aller de qualification pour la Conférence League contre l’OGC Nice, Perica a été proposé au Standard. Le club liégeois a validé le profil et vu que le Maccabi Tel Aviv avait dit qu’il pouvait partir, l’attaquant croate a pris ces paroles pour argent comptant. Sauf que peu de temps après, les israéliens ont changé d’avis et souhaitaient finalement conserver l’ancien joueur de Watford et d’Udinese. Le Standard attend dès lors, selon La Dernière Heure, le bon moment pour se positionner. Stipe Perica a pris l’avion dimanche soir pour la Belgique sans l’autorisation du Maccabi Tel Aviv. Ce dernier ne veut pas céder au chantage et réclame toujours deux millions d’euros au candidat acquéreur.

Après le refus de Patrick Berg, le Standard cherche aussi à renforcer son milieu de terrain avec un profil box-to-box. Eder Balanta, qui ne joue plus beaucoup au FC Bruges depuis le début de saison et voit son horizon s’assombrir avec l’arrivée de Raphael Onyedika, pourrait être le candidat rêvé pour les Rouches. Mais ces derniers ont fixé un plafond salarial qu’ils n’entendent pas dépasser et les émoluments actuels du Colombien se trouvent au-dessus. Le Standard attend donc les dernières heures du mercato pour passer à l’action dans ce dossier.

Près de 50 millions sur les transferts de clubs

Het Laatste Nieuws a calculé les dépenses du Club Brugeois pendant ce mercato. Le quotidien flamand a estimé celles-ci à environ 50 millions d’euros. Roman Yaremchuk, la cerise sur le gâteau, aurait coûté 16 millions d’euros, même si d’autres sources évoquent un montant de 19 qui tient compte d’éventuels bonus. Et avant l’attaquant international ukrainien, les Blauw en Zwart avaient déjà acquis Raphael Onyedika (10 millions), Bjorn Meijer (6), Casper Nielsen (5,5), Ferran Jutglà (5), Joel Ordóñez (3,9) et Dedryck Boyata (2).

Si Roman Yaremchuk trahit son ancien club, La Gantoise, en rejoignant l’ennemi-juré du FC Bruges, son transfert devrait quand même rapporter entre 3 et 4 millions aux Buffalos. (Photo by Jeroen Meuwsen/BSR Agency/Getty Images)


HLN explique aussi dans cet article que La Gantoise va aussi profiter du transfert de son ancien joueur vers l’ennemi juré. Les Buffalos avaient négocié 25 % du futur prix de transfert lorsqu’ils ont vendu l’Ukrainien à Benfica. Les caisses de la Ghelamco Arena devraient donc se remplir de 4 millions d’euros, même Het Belang van Limburg a calculé pour sa part un montant de 3 millions.

Nordin Jbari, consultant pour la télévision et ancien joueur de La Gantoise et du FC Bruges, déclare dans Het Nieuwsblad que le duo Yaremchuk-Jutglà est fait pour s’entendre : « Avec Jutglà, le Club possédait déjà un bon attaquant, mais là, il va pouvoir utiliser un attaquant grand et costaud. Avec Yaremchuk, qui peut aussi jouer dans la profondeur, le Club pourra jouer selon l’ADN de Bruges. Je pense que ce duo peut bien fonctionner. Parce que Cyle Larin, physiquement, n’est pas encore prêt », estime Jbari.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici