Les Diables rouges ont encore du pain sur la planche: quatre chiffres le montrent

Les Diables rouges ont connu des jours meilleurs avant de commencer un grand tournoi. (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

Analyse en quatre chiffres de la défaite de la Belgique en match amical contre l’Egypte.

18

Pour la première fois depuis le 27 mai 2018, les Belges ont perdu un match de préparation pour un tournoi majeur. Les Diables Rouges restaient sur 18 joutes amicales sans revers avant un championnat d’Europe ou une Coupe du Monde. Cette série a pris fin vendredi contre l’Egypte, un pays qui ne sera même pas présent au Qatar. Un résultat qui n’est pas bon pour la confiance, bien que l’on dise aussi qu’une mauvaise répétition générale peut amener une bonne première. Espérons-le.

4

C’est nombre de victoires des Diables Rouges au cours de l’année civile 2022. Eden Hazard et ses partenaires n’ont réussi à s’imposer que contre le Burkina Faso (3-0), le Pays de Galles (2-1) et deux fois contre la Pologne (0-1 et 6-1). Ils ont partagé contre l’Irlande (2-2) et le Pays de Galles (1-1) et sont inclinés à trois reprises: deux fois contre les Pays-Bas (1-0 et 1-4) et maintenant contre l’Egypte (1-2). Le bilan 2022 de Roberto Martinez n’est pas le meilleur de son mandat avec un 14/27 jusqu’à présent. Mais en cas de bonne Coupe du monde, ces chiffres seront forcément vite oubliés.

Quatre, c’est le nombre de clean sheets que les Diables Rouges ont obtenu depuis l’élimination de l’Euro des oeuvres de l’Italie. Les Belges n’ont préservé leurs filets inviolés que 25% du temps puisqu’ils ont disputé 16 matches depuis cette sortie de route transalpine. Il n’y a que contre le Burkina Faso, la Pologne, la Biélorussie et la République tchèque que les Diables Rouges ont conservé le 0. Même contre la modeste Estonie, les nôtres ont concédé trois buts en deux rencontres. Il est intéressant de noter que deux de ces clean sheets remontent à la fin de l’année dernière. Une statistique que Thibaut Courtois ne va pas aimer.

Thibaut Courtois ne connait plus assez le goût des filets préservés au terme des 90 minutes d’un match sous les couleurs belges. (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

21

Le nombre de buts encaissés lors de ces 16 matches depuis l’élimination de l’Euro. Cela fait 1,3 par rencontre. Un chiffre très (trop ?) élevé pour un pays qui a possédé pendant des années l’une des meilleures défenses du Vieux Continent. Cependant, selon les statistiques des expected goals contre nos Red Devils n’auraient dû concéder que 18,67 buts. Ils encaissent donc plus que prévu. Alors, est-ce de la faute au système de jeu ou au manque de qualité individuelle de nos défenseurs ?

1

C’est le nombre de buts inscrits par Eden Hazard en équipe nationale depuis le championnat d’Europe 2021, auquel il faut aujouter deux passes décisives. Ce ne sont pas des statistiques à faire trembler de peur nos prochains adversaires. C’est donc contre la République tchèque, l’Estonie et la Pologne, qui ne sont pas les équipes les plus redoutables, qu’il a signés ce but et ces deux assists. Lors des éliminatoires de l’Euro, le joueur du Real Madrid avait tout de même réussi à marquer cinq buts et à délivrer sept passes décisives en huit rencontres.

Eden Hazard n’est plus assez décisif avec les Diables rouges. (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

Les autres joueurs importants de la Belgique s’en sortent en revanche beaucoup mieux. Kevin De Bruyne a inscrit trois buts et délivré cinq passes décisives au cours des seize derniers duels diaboliques, Romelu Lukaku a trouvé quatre fois l’ouverture et a adressé un assist (et ce, en seulement quatre matches) et Leandro Trossard a marqué trois fois et distribué le même nombre de passes décisives.

Notre équipe ne souffre pas encore vraiment du faible rendement d’Hazard. Avec 33 buts, les Diables Rouges tournent encore à un peu plus de deux buts de moyenne par rencontre. Là aussi les statistiques jouent en notre faveur puisque nos compatriotes n’ont eu que 24,64 expected goals. Ils ont donc « surperformé » d’environ 9 buts. Une différence énorme mais qui révèle aussi que l’attaque belge n’est peut-être plus aussi performante qu’avant. Un problème supplémentaire en vue lorsque les matches à enjeu vont arriver ?

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici