Eden Hazard: « Je suis confiant et pas inquiet car nous pouvons créer le danger quand nous avons le ballon »

Eden Hazard avait le sourire en conférence de presse. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
/ /

Le capitaine des Diables rouges et le sélectionneur national Roberto Martinez se sont exprimés à la veille du match contre l’Egypte. Ce dernier est aussi revenu sur la situation de Romelu Lukaku.

Eden Hazard s’est dit « confiant, pas inquiet » concernant le niveau de jeu des Diables Rouges après la difficile victoire de la Belgique sur le Canada mercredi, alors que le deuxième match, contre le Maroc, se joue dimanche.

Les Diables Rouges ont été bousculés par les Canadiens, surtout en première période. « C’est plus lié au fait que nous ne savons pas trop comment gérer le premier match », a expliqué Hazard, samedi, en conférence de presse. « Il y a quatre ans aussi, contre le Panama, la première mi-temps n’était pas bonne, puis nous avons marqué. Le premier match est toujours difficile, il y a un peu de stress. Je suis confiant, pas inquiet. À nous à bien travailler pour trouver les automatismes quand nous avons le ballon. Nous savons que quand nous avons le ballon, nous pouvons créer le danger. C’est à nous à trouver Kevin De Bruyne et Youri Tielemans. »

Mercredi, Hazard a semblé mieux en jambes que lors du seul match de préparation, contre l’Egypte. « J’ai toujours dit qu’au plus j’enchainerai les matchs, au plus je serai bon », a souligné le capitaine. « Pour l’instant, je me sens bien. J’ai joué 60 minutes. La récupération se passe bien, le staff médical m’aide pour être prêt. Je me sens bien et j’ai envie de jouer, c’est le plus important. »

Ce sera un match compliqué, comme contre le Canada. Nous devrons bien commencer, être prêts et marquer vite.

Eden Hazard

Les Diables affronteront le Maroc avec la possibilité de déjà se qualifier pour les huitièmes de finale. « Le Maroc a montré au premier match qu’il pouvait bien jouer. C’est une bonne équipe, avec de grands joueurs qui peuvent faire la différence à tout moment. Ce sera un match compliqué, comme contre le Canada. Nous devrons bien commencer, être prêts et marquer vite. Les deux équipes auront la pression, mais une pression différente: nous pouvons nous qualifier et ils doivent gagner un premier match. »

Une manita contre le Maroc Roberto ? BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Roberto Martinez ne s’attend pas à ce que Romelu Lukaku « soit impliqué » dans le match contre le Maroc

Le sélectionneur des Diables Rouges Roberto Martinez ne « s’attend pas » à ce que Romelu Lukaku soit « impliqué » lors de la rencontre face au Maroc, dimanche, lors de la deuxième journée du groupe F de la Coupe du monde de football.

« Médicalement, Romelu ne sera disponible que pour le troisième match », a expliqué Martinez samedi en conférence de presse. « Mais il est en l’avance par rapport à son schéma. Il s’est entraîné deux fois avec le groupe. Nous verrons comment ça se passe à l’entraînement aujourd’hui. Je ne m’attends pas à ce qu’il soit impliqué demain, à moins que cela se passe très bien aujourd’hui. » Lukaku se remet d’une blessure aux ischio-jambiers. Il s’était entraîné pour la première fois avec le groupe jeudi, au lendemain du succès 1-0 sur le Canada. Vendredi, il avait une nouvelle fois participé à l’entraînement collectif.

Comme équipe tu dois trouver ce que l’opposition te donne. De Bruyne et Alderweireld sont deux gagnants, qui veulent performer, qui ont pris leurs responsabilités.

Roberto Martinez

« Le Maroc a beaucoup de forces et elles sont claires », a analysé Martinez. « Les Marocains savent ce qu’ils doivent faire. Cette équipe possède un mix de flair et de qualité, avec des joueurs qui peuvent créer la supériorité numérique. Leurs latéraux jouent haut et l’équipe est forte techniquement. C’est une équipe équilibrée, organisée, disciplinée, structurée. Leur entraîneur leur transmet beaucoup et cette équipe croit en ses forces. Il s’agira d’un match entre deux équipes qui croient en leurs capacités offensives. »

La Belgique se présente à ce match contre le Maroc après la difficile victoire 1-0 sur le Canada mercredi. « Notre première période n’était pas à notre niveau. La deuxième était meilleure. Nous avons hâte de disputer le match de demain. Il demandera beaucoup de notre part contre une nation avec laquelle nous avons une relation émotive. Nous avons des joueurs de grande expérience ainsi qu’un groupe de jeunes joueurs dans lequel nous avons confiance, qui ont un grand potentiel, mais qui n’ont pas encore joué un Mondial. Il y a des apprentissages qui ne peuvent se faire que via une telle compétition. » Martinez est également revenu sur la discussion survenue durant le match entre Kevin De Bruyne et Toby Alderweireld. « Il ne faut pas créer de problèmes là où il n’y en a pas. Ce sont deux joueurs expérimentés, qui ont joué plus de 70 matchs ensemble. Comme équipe tu dois trouver ce que l’opposition te donne. Ce sont deux gagnants, qui veulent performer, qui ont pris leurs responsabilités », a expliqué le sélectionneur.