Axel Witsel, le défenseur de l’Atlético Madrid qui se voit au milieu chez les Diables rouges

Axel Witsel devrait continuer à rimer avec sentinelle chez les Diables rouges. (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images)
/ /

Avec son repositionnement un cran plus bas à l’Atlético Madrid et le vieillissement de l’arrière-garde belge, certains observateurs voyaient bien Axel Witsel quitter sa position de sentinelle pour glisser au coeur du trident défensif belge. Mais le joueur, comme son sélectionneur, ne se voit pas déménager tout de suite de sa position de numéro 6.

Avec l’indisponibilité de Dedryck Boyata et de Jason Denayer (seulement convoqué pour s’entraîner alors qu’il n’a toujours pas de club), les Diables Rouges sont à la recherche d’une solution en défense, mais celle-ci ne semble pas devoir être apportée par Axel Witsel. Cependant, depuis son transfert du Borussia Dortmund à l’Atlético de Madrid, le Liégeois a invariablement joué à l’arrière pour l’équipe madrilène. En effet, lors des huit matches de cette saison, l’entraîneur de l’Atlético Diego Simeone l’a placé à droite dans sa défense à trois, un dispositif adopté également par les Diables Rouges.

Avec succès, puisque Witsel a déjà été élu joueur du mois d’août ans son club. « J’essaie d’en tirer le meilleur parti », a déclaré le Diable Rouge lors d’un point de presse mercredi. « Nous avons beaucoup de blessés à l’arrière et c’est pourquoi l’entraîneur m’a placé là. Je suis avant tout un milieu de terrain, mais je peux aussi apporter quelque chose à l’arrière. Cependant, le coach se rend compte que ce n’est pas ma position. La saison dernière à Dortmund aussi, j’ai dû dépanner à l’arrière pendant un certain temps. »

Witsel peut se féliciter de ses débuts réussis dans la capitale espagnole. « L’année dernière, ce n’était pas toujours facile. C’est le cas lorsque vous arrivez dans la dernière année de votre contrat. Mais Dortmund m’a toujours respecté et à la fin, j’ai joué mes matches. Je ne suis donc pas surpris par mes performances. Physiquement et mentalement, tout va bien. Nous avons eu une préparation très dures, avec trois entraînements par jour dans les collines autour de Madrid. Mais maintenant, on sent que tout le monde est là. »

Jan Vertonghen et Toby Alderweireld ont opté pour un club belge à l’intersaison. « Avec moi, cela n’a jamais été une option, il n’y avait pas de contacts non plus. Je veux toujours rester actif au plus haut niveau, jouer la Ligue des Champions. J’aime toujours autant être footballeur et je ne sais pas encore ce que sera ma « deuxième vie ».

« Est-ce que je vais devenir un entraîneur ? Avant tout, je veux rester footballeur le plus longtemps possible. Mais j’aime la tactique et j’ai commencé une formation d’entraîneur entre-temps », s’interroge Witsel.