Challenger Pro League: Beveren et le RWDM assurés des Playoffs de montée, Virton cède la lanterne rouge et le magnifique but d’Henrik Bellman

Beveren a remporté le choc du week-end contre le Beerschot. BELGA PHOTO DAVID PINTENS

Dix-neuf journées de compétition ont été disputées en Challenger Pro League. Face à un Beerschot dominateur mais peu concret, Beveren a fait preuve de réalisme pour conserver la tête de la série et assurer sa participation aux Playoffs de montée en compagnie du RWDM. A l’autre extrémité du classement, Virton s’est offert un bol d’air. Enfin, la Challenger Pro League a fait connaissance avec la patte droite précise d’un Suédois récemment transféré au RSCA Futures.

Beveren remporte le choc contre le Beerschot, le RWDM émerge contre Deinze

En guise de reprise, la Challenger Pro League offrait un derby de la Province d’Anvers entre le SK Beveren et le Beerschot, mais surtout un choc au sommet entre les deux premières équipes du classement (à égalité). Dans un Freethiel un peu plus rempli que d’habitude pour l’occasion, les locaux l’ont finalement emporté 2-0. Un score qui pourrait donner l’impression d’une victoire facile pour Beveren, mais ce fut loin d’être le cas. Ce dernier s’est rapidement placé sur les bons rails, dès la 7e minute, grâce à l’inévitable Thierno Barry, meilleur buteur de la compétition, concluait victorieusement un joli une-deux avec Sander Coopman pour signer sa treizième réalisation de la saison.

A partir de ce moment, le leader de la compétition a cédé le ballon à son invité du jour pour opérer en contre. Les Anversois, qui ont obtenu 61% de possession, ont tenté de recoller au score mais Ilias Sebaoui et Apostolos Konstantopoulos ont manqué coup sur coup une double opportunité. C’est ensuite Nokkvi Thorisson qui a loupé une grosse occasion, alors qu’il s’était retrouvé seul devant Beau Reus à la demi-heure. Malgré neuf corners en première période, le Beerschot est rentré au vestiaire avec ce but de retard. Il ressentait l’absence de son meilleur artificier Thibo Baeten, blessé aux ischio-jambiers.

Après la pause, les Rats ont rajouté encore plus d’intensité dans leur jeu mais leur finition manquait à nouveau cruellement de précision, à l’image d’une tentative de Ryan Sanusi peu après la reprise. Alors qu’il tentait le tout pour le tout dans les arrêts de jeu, le Beerschot se faisait surprendre en contre et encaissait un second but. La tentative de Kevin Hoggas était déviée dans ses propres filets par Ibrahim Alhaassan.

Cette victoire permet donc à Beveren de conserver seul la tête de la Challenger Pro League, alors que le Beerschot est dépassé par le RWDM. Les deux premiers du classement sont mathématiquement qualifiés pour les Playoffs de montée, ce qui n’est pas encore tout à fait le cas pour Beveren à qui il ne manque qu’un petit point.

Mickael Biron, un attaquant qui coûte cher mais rapporte gros . BELGA PHOTO JOHN THYS

Revenons d’ailleurs sur la rencontre des Molenbeekois qui ont su prendre le dessus sur Deinze au Stade Edmond Machtens. Malgré une légère domination dans le jeu des visiteurs qui ont eu la possession (59%) et plus d’occasions cadrées (5 pour 4 au RWDM), les Coalisés ont pu compter sur leur recrue à 2,5 millions, Mickaël Biron. Passé de deux clubs appartenant au Pacific Media Group, Nancy et Ostende, pour… 5 millions d’euros en juillet 2021 (avant d’être prêté par le KVO au club Lorrain…), il a été revendu cet été dans la capitale pour la moitié de ce prix, alors que sa valeur marchande n’est que 900.000 euros, selon Transfermarkt. Si l’on peut se poser des questions sur les prix de transferts de ce Martiniquais de 25 ans n’ayant disputé aucun match dans une première division, aussi bien française que belge, il faut souligner son apport depuis son arrivée au Stade Machtens.

Contre Deinze, Biron s’est offert un doublé et a permis aux siens d’empocher les trois points, actant ainsi la qualification du RWDM pour les Playoffs de montée. Le Martiniquais compte 10 buts en 15 apparitions cette saison en Challenger Pro League. Mais il faudra sûrement qu’il aide son équipe à retrouver la Jupiler Pro League pour justifier réellement le prix de sa venue.

Notons enfin qu’avec cette défaite, lors de laquelle le revenant Lennart Mertens s’est blessé après seulement un quart d’heure (il venait d’être transféré du Club NXT après avoir quitté Deinze cet été), Deinze voit ses chances de participer aux Playoffs de montée se réduire considérablement. En effet, les Flandriens possèdent désormais cinq unités de retard sur le Club NXT (6e) alors qu’il ne reste plus que neuf points à distribuer.

Les recrues de l’hiver aident déjà Virton

En queue de classement, l’Excelsior Virton a cédé sa lanterne rouge au Jong Genk au terme d’une victoire riche en buts sur la pelouse de Dender (3-4). Pour se sauver, les Gaumais ont attiré ces derniers jours des hommes d’expérience comme Pelé Mboyo, Alessandro Albanese, Vincent Koziello et Pierre Bourdin. C’est d’ailleurs ce dernier qui va ouvrir le score avant que le second n’offre le troisième but à Hakim Abdallah, qui marquera aussi la réalisation de la victoire sur pénalty. En face, Alexandre De Bruyn, venu de Courtrai, a marqué lui aussi en convertissant son coup de pied de pénalité aux onze mètres, mais cela n’a pas suffi. A noter que si Virton a cédé sa lanterne rouge, c’est en grande partie parce que le Jong Genk, qui le précède au classement, a vu sa rencontre face au Standard SL16 être reportée.

Virton s’est offert un peu d’air en s’imposant à Dender. BELGA PHOTO JILL DELSAUX

Bellman, un corner rentrant qui finit au fond des filets pour sa troisième minute au RSCA Futures

La dernière partie au programme de ce dimanche a offert un festival de buts entre le RSCA Futures et le Lierse, dans un stade roi Baudouin qui résonnait creux. Lucas Stassin a planté sa 12e rose de la saison en permettant aux jeunes mauves de recoller à 3-3. Il revient à hauteur de Leonardo Rocha, le meilleur buteur lierrois parti la semaine passée à Radomiak en Pologne. Le Portugais n’a semble-t-il pas manqué aux Pallieters qui ont donc trouvé la faille par trois fois contre les Bruxellois.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Mais l’homme qui aura marqué les esprits lors de ce duel est certainement Henrik Bellman. Ce Suédois de 23 ans est arrivé voici deux semaines en provenance d’Östersunds, club de l’antichambre de l’élite suédoise où il n’avait pourtant marqué qu’une seule fois en 22 apparitions. Il compte aussi 40 rencontres à l’échelon supérieur dans son pays.

Joueur polyvalent capable d’évoluer aussi bien sur le flanc gauche que dans l’axe, il était aligné comme milieu offensif contre le Lierse, où il a montré la qualité de son pied sur phase arrêtée. Après seulement 3 minutes de jeu, il héritait d’un coup de coin qu’il expédiait directement dans les filets lierrois. Il offrira ensuite le second but des jeunes Mauves à Lucas Lissens. Guillaume Gillet pouvait être totalement satisfait de l’apport de sa nouvelle recrue.