Compte à rebours pour la Challenger Pro League: Virton, le Club NXT et le Lierse ne voudront pas jouer les dernières places

L'Excelsior Virton cuvée 2022-2023. © iStock

Ce week-end, la D1B, qu’il faudra désormais appeler Challenger Pro League, repartira pour une nouvelle saison avec quatre équipes espoirs intégrées aux huits équipes déjà présentes. D’ici la reprise, Sport/Foot Magazine vous présente les différentes formations. Nous terminons notre tour d’horizon des 12 équipes de la série avec l’Excelsior Virton, le club NXT et le Lierse Kempenzone

EXCELSIOR VIRTON

Forces & faiblesses

Suite à l’arrivée tardive de quelques joueurs et de l’entraîneur Bracconi, Virton accuse à nouveau un retard en début de saison.

Ambition

La direction ne veut pas se fixer un classement précis. Tout dépendra de l’apport financier du repreneur.

Analyse

Le centenaire de Virton, en avril, s’est achevé en mode mineur. Le club gaumais, dernier de D1B il y a quelques mois, a échappé de peu à la rétrogradation en Première Amateur, uniquement parce que Mouscron a déposé le bilan. Virton sait où il en est depuis début mai, exactement comme il y a un an, mais apparemment, il n’a tiré aucune leçon de la situation chaotique dans laquelle il s’était retrouvé. Alors que les autres formations de D1B ont entamé leur campagne avec un noyau plus ou moins complet, Virton n’a accueilli qu’une dizaine de joueurs au premier entraînement. Début juillet, Delorge et trois joueurs des U21 sont arrivés en renfort mais une chose est claire: le directeur sportif Van den Abbeele va faire des heures supplémentaires jusqu’en septembre pour composer un noyau décent de 25 joueurs. Depuis lors, toute une série de joueurs, dont certains libres de contrat, sont arrivés en Gaume. Parmi les recrues les plus intéressantes, on citera Arne Cassaert du Cercle Bruges et deux joueurs de Westerlo, qui connaissent donc bien la série.

Arne Cassaert, l'une des nouvelle recrues de Virton, débarque du Cercle Bruges.
Arne Cassaert, l’une des nouvelle recrues de Virton, débarque du Cercle Bruges.© iStock

Les initiés affirment que le club a perdu un temps précieux pour diverses raisons. L’entraîneur, qui avait travaillé à l’Excel il y a deux ans, n’a été engagé que le 9 juillet. Dans un championnat normal, Virton serait à nouveau le principal candidat à la relégation, mais il pourra peut-être se sauver grâce à la présence dans la série de quatre formations espoirs. Lutter pour la montée n’est pas réaliste mais la direction ne veut pas non plus se concentrer sur le seul maintien, même si elle est parfaitement consciente de ne pas pouvoir gagner de match facilement. En fait, les décideurs ne poursuivent qu’un objectif: mettre le club en vitrine, d’une manière positive, et oublier les péripéties extra-sportives des dernières années.

In/out

IN

Gouaida (Waldhof Mannheim, Ger), Delorge (SV Straelen, Ger), Vincensini (Bastia Fra), Cassaert (Cercle Bruges), Mabella (Racing FC Union Luxembourg, Lux), Abdallah (Lierse), Paulet (Westerlo), Aguemon (OHL), Lloci (Westerlo), Khemais (sans club), Espinosa (sans club), Akhalaia (Torino U19, Ita)..

OUT

Augarreau (Ol. Lyon B, Fra), Colella (Hesperange, Lux), Electeur (Hesperange, Lux), Faucher (? ), Ghazoini (Ascoli, Ita), Guillaume (FC Seraing), Hamzaoui (? ), Karamoko (Torino B, Ita), Mendy (Spartak Varna, Bul), Mbombo (? ), Geoffrey Mujangi-Bia (? ), Napoletano (Pescara, Ita via Parma, Ita), Rémy (? ), Rizzo (Genoa, Ita), Vanbaleghem (CS Sedan, Fra).

CLUB NXT

Forces & faiblesses

Comme l’équipe première, le Club NXT veut développer un football dominateur et il peut compter sur huit joueurs qui ont déjà évolué en D1B. Le principal défi de Hayen consiste à préparer les jeunes à un football qui n’a plus rien à voir avec les matches des catégories d’âge.

Ambition

Assurer le maintien le plus vite possible et préparer les jeunes à l’équipe première.

Analyse

L’été 2020, les espoirs du Club ont entamé leur aventure en D1B, munis d’un nom prometteur. Le Club NXT a finalement terminé dernier avec seize points. Verhaeghe et consorts ont tiré les leçons nécessaires de cet échec. Le football était agréable, mais l’équipe ne possédait pas encore assez de maturité pour convertir son beau jeu en points. Comme il ne pouvait être question d’une seconde campagne similaire, le Club a enrôlé deux joueurs expérimentés, Mertens et Simba, pour encadrer les jeunes. Mertens, qui connaît la Challenger Pro League, va jouer un rôle essentiel ces prochains mois. Lammens, Hautekiet, Mbamba, Audoor, Sandra, Pérez ont effectué leurs débuts dans le noyau A il y a deux ans et peuvent être appelés en renfort.

Lennart Mertens, l'un des hommes forts de Deinze la saison dernière, viendra encadrer les jeunes pousses brugeoises.
Lennart Mertens, l’un des hommes forts de Deinze la saison dernière, viendra encadrer les jeunes pousses brugeoises.© iStock

Le Club NXT se garde de toute déclaration tonitruante quant au classement visé, ne serait-ce que parce qu’à quelques semaines du début de la compétition, il est impossible d’évaluer la force des autres formations. Pour parler d’une saison réussie, il faudra au moins éviter la lanterne rouge. En même temps, la direction veut que Hayen poursuive l’apprentissage des jeunes et leur permette de se développer physiquement, tactiquement, techniquement et mentalement. Comme pour d’autres équipes B, la priorité numéro un est d’assurer la promotion des jeunes en équipe première.

In/out

IN : Foss (Odense BK, Dan), Lund Jensen (Odense BK, Dan), Simba (Mouscron), Diawara (Genk U21), L. Mertens (KMSK Deinze), Homma (Albirex Niigata, Jap), Ordonez (Independiente del Valle, Equ).

Diawara (Genk), Foss (Odense BK, Den), Lund Jensen (Odense BK, Den), Mertens (KMSK Deinze), Simba (Excel Mouscron).

OUT : Blomme (GA Eagles, Ned), Van Bost (OH Louvain), Sagna (Chamois Niort, Fra), Ochieng fin de contrat), Breze Fofana (Hammarby, Swe).

LIERSE KEMPENZONEN

Forces & faiblesses

Le Lierse doit s’appuyer sur son collectif. Le message est passé. La saison dernière, il a trop souvent réagi au lieu d’agir. L’entraîneur, Van Imschoot, veut maintenant produire un football plus dominateur. Mais ce groupe est-il vraiment en mesure de déterminer le rythme d’un match?

Ambition

Finir parmi les six premiers et améliorer sa réputation à domicile en y remportant plus que les cinq succès de la saison écoulée.

Analyse

Sans compter les équipes B, le Lierse est le seul club qui n’est pas aux mains d’un investisseur étranger. Ça ne l’a pas empêché de réaliser quelques bons transferts, comme ceux de Libert, Tarfi, Walbrecq et Rocha, afin de pallier le départ inattendu des titulaires Schuermans, Hendrickx et Swinnen. La direction s’en est tenu à la règle qu’elle s’est imposée: 95% de Belges et le gros du noyau présent dès la reprise des entraînements. De son point de vue, il ne sert à rien d’attendre les soldes de la dernière semaine du mois d’août. On aurait pu rajouter Jens Teunckens à cette liste. Mais l’ancien gardien des U17 belge s’est gravement blesssé et sera absent quasiment toute la saison. Il sera remplacé par un autre belge Maxime Delanghe, passé par le Jong PSV après une formation à Anderlecht.

L'équipe du Lierse Kempenzonen pour cette saison 2022-2023.
L’équipe du Lierse Kempenzonen pour cette saison 2022-2023.© iStock

Le Lierse revient de loin. Il n’a terminé que treizième de la Première Amateur en 2019-2020 et n’a été promu que parce que d’autres clubs n’avaient pas obtenu leur licence. Comme sa reconstruction peut s’étendre sur plusieurs années, ses ambitions restent limitées. Les supporters ne l’ont pas encore tous compris. Certains d’entre eux se font des illusions quant au niveau de leur équipe. Ne pas se laisser entraîner par ces supporters nostalgiques et s’en tenir à une gestion économique responsable constituera sans doute la mission la plus difficile du CEO Torreele et du président Van Thillo.

La saison passée, le Lierse a décidé de se stabiliser en D1B. Maintenant, les Pallieters veulent franchir un cap supplémentaire. Van Imschoot, septième puis cinquième durant ses deux premières saisons à la tête de l’équipe, vise maintenant la… sixième place d’une série qui compte douze formations au lieu de huit.

In/out

IN

Teunckens (RKC Waalwijk, Ned), De Bie (FC Malines), Libert (RWDM), Vekemans (FC Malines), Pupe (Winkel Sport), Rocha (Eupen), Tarfi (Deinze), Brebels (KA Akureyri, Isl), Walbrecq (Union Rochefort), Tabekou (Mouscron), Delanghe (PSV, Ned).

OUT

Swinnen (Thes Sport), Liongola (La Louvière), Bitsindou (Livingston FC, Eco), Hendrickx (Visé), Schuermans (KMSK Deinze), Vannuffelen (fin de contrat), Kieboom (fin de contrat), Yvan Yagan (fin de contrat), Abdallah (fin de contrat), Maesen (fin de contrat), S. Limbombé (Nea Salimis, Chy).