Les violations des règles financières de la Premier League par Manchester City peuvent-elles lui coûter cher sportivement ?

Pep Guardiola, Kevin De Bruyne, Nathan Ake et Manchester City peuvent-ils payer sportivement les infractions aux règlements financiers de la Premier League ? (Photo by Michael Regan/Getty Images)

Les faits auraient été commis entre les saisons 2009-10 et 2017-18 et pourraient conduire vers des sanctions allant de la déduction de points et de lourdes amendes à l’exclusion de la compétition, avancent certains médias britanniques.

Le club anglais de Manchester City a été renvoyé par la Premier League devant une commission indépendante qui sera chargée d’examiner de possibles infractions aux règles financières, a annoncé lundi l’instance organisatrice du championnat d’Angleterre.

Les faits auraient été commis entre les saisons 2009-10 et 2017-18 et pourraient conduire vers des sanctions allant de la déduction de points et de lourdes amendes à l’exclusion de la compétition, avancent certains médias britanniques.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Selon la Premier League, les champions en titre auraient enfreint les règles de la ligue exigeant la fourniture « en toute bonne foi » d' »informations financières exactes donnant une image fidèle de la situation financière du club« .

La Premier League a déclaré que les informations financières précises requises concernaient « les recettes (y compris les revenus de sponsoring), ses parties liées et ses coûts d’exploitation« .

La deuxième série d’infractions répertoriées, en lien avec les saisons allant de 2009-10 à 2012-13, fait référence à une violation présumée des règles « obligeant un club membre à inclure tous les détails de la rémunération du manager« . Entre décembre 2009 et mai 2013, le manager du club était l’Italien Roberto Mancini, actuel sélectionneur de la Nazionale.

La deuxième série d’infractions présumées fait également référence aux exigences imposées à un club « d’inclure tous les détails de la rémunération des joueurs dans les contrats pertinents« .

Une troisième partie traite des violations présumées des règles de la Premier League exigeant que les clubs se conforment aux règles du fair-play financier (FFP) de l’UEFA.

En réaction à cette annonce, Manchester City s’est dit « surpris par la publication de ces violations présumées des règles de la Premier League« . En particulier « compte tenu de l’engagement important et de la grande quantité de documents détaillés fournis à la Premier League« , a écrit le club.

Manchester City a été banni des compétitions de l’UEFA pendant deux ans par l’instance dirigeante du football européen pour des violations présumées de ses règlements FFP en février 2020, mais la sanction a été annulée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en juillet de la même année.