L’UEFA ne veut plus d’Euro comme l’édition de 2021, mais envisage encore des candidatures communes

Ceferin remet la médaille de vainqueur de l'Euro à Chiellini. (Photo by Catherine Ivill - UEFA/UEFA via Getty Images)
/ /

Le président de l’instance, Aleksander Ceferin, a déclaré qu’il ne renouvellerait pas l’organisation d’un Championnat d’Europe transcontinental comme celui de 2020, reporté à 2021. Il n’exclut pas d’autres candidatures conjointes.

Aleksander Ceferin a déclaré mercredi que l’association européenne de football (UEFA) dont il est le président ne renouvellerait pas l’organisation d’un Championnat d’Europe transcontinental comme celui de 2020, mais il n’a pas exclu que d’autres candidatures conjointes soient retenues à l’avenir.

Le tournoi reporté de l’année dernière, qui devait célébrer le 60e anniversaire de l’Euro, a été perturbé par des difficultés logistiques liées à la pandémie de Covid-19. L’Euro 2024 sera organisé par une seule nation, l’Allemagne, mais l’édition de 2028 pourrait à nouveau être organisée par plusieurs pays puisque les Iles britanniques ont entré leur candidature tout comme la Turquie.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Ceferin a confirmé qu’il n’y aurait plus d’événements à travers le continent à l’avenir, mais il n’est pas opposé à un partage de l’organisation entre de petites nations voisines. « Nous n’envisageons pas des tournois dans 10-11 pays, c’était déjà assez compliqué et cela l’a été encore plus avec la pandémie. »

« En ce qui concerne l’aspect sportif, la Suisse a disputé un match à Rome, puis à Bakou, et certaines équipes ont joué à domicile tout le temps. Celles qui n’ont pas voyagé et qui ont joué à domicile se sont retrouvées en finale. Nous n’aimons pas du tout ce concept. C’était une bonne idée. C’était le 60e anniversaire de l’Euro, une certaine amitié paneuropéenne… C’était les éléments de cette idée. Je ne dis pas qu’elle était mauvaise. Mais mon sentiment est que l’Euro devrait avoir lieu dans un ou deux pays si on parle de plus petits pays », a conclu Ceferin.